AccueilUS OpenMurray au bout du suspens

Murray au bout du suspens

-

Le stade Louis Amstrong a vécu l’une des joutes les plus dispu­tées de cette première semaine d’US Open. Le résultat d’une rencontre entre un favori peu en jambes et un outsider qui en voulait. Aujourd’hui c’est plus la défaite de Feliciano Lopez que la victoire d’Andy Murray. Mais le quatrième mondial a fait le dos rond et se qualifie pour les huitièmes de finale grâce à cette 250e victoire sur dur toute en tie‐break 7–6 7–6 4–6 7–6.

Lorsque les deux joueurs arrivent sur le court, il fait déjà très chaud. Les condi­tions de jeu vont s’avérer très diffi­ciles en ce début d’après midi new‐yorkais. C’est Andy Murray qui a semblé le plus en souf­frir étant donné sa lenteur. Il remporte néan­moins les deux premières manches mais la tâche est ardue pour l’Ecossais. La faute à un Espagnol qui se déplace bien et qui fait le jeu. Et ce qui devait arriver arriva. Dans le troi­sième set, Lopez accé­lère et prend de vitesse Murray pour s’ad­juger la manche sans avoir à recourir au tie‐break. Malheureusement pour le natif de Tolède, le Britannique a décidé de revenir dans la partie. Plus solide il ne lâchera plus son service sans toute­fois parvenir à breaker son adver­saire. Il n’en aura pas besoin. Fort de ses deux tie‐break remportés, il attend patiem­ment que l’Espagnol craque. Ce qu’il finit par faire avec un chip qui échoue dans le filet. Lopez peut s’en vouloir, il a marqué plus de points (162) et de coups gagnants (68) que son vis‐à‐vis (154 et 53), mais il a surtout commis plus de fautes directes (55 contre 48) Andy, lui, peut lever les bras au ciel, il l’a échappé belle !

Alors bien sûr, il y a quelques points posi­tifs comme ces trois jeux déci­sifs remportés et ces ressources mentales qui lui ont permis de rester dans le match malgré un physique défaillant. Mais après quatre heures de jeu, la deuxième semaine risque d’être diffi­cile à négo­cier. Il en est pour l’ins­tant à sept heures passées sur les courts de Flushing. Lorsque l’on voit que Roger Federer, son probable oppo­sant en demi‐finale est resté deux heures de moins, on se demande dans quel état va arriver le médaillé d’or olym­pique à la fin de la deuxième semaine. Le service est aussi une source d’in­ter­ro­ga­tions. Avec sept double fautes et et treize oppor­tu­nités de break lais­sées à Lopez, il a paru fragile. Il va falloir corriger le tir au plus vite pour espérer aller plus loin dans le tableau. En huitièmes ce sera soit un gros serveur, le Canadien Milos Raonic, soit un vieux de la vieille qui n’a plus rien à perdre, l’Américain James Blake. Tout reste donc jouable pour l’Ecossais. Il faudra juste éviter la chaleur et les matchs à rallonge.

US Open > SH – Murray a souffert
Andy Murray > Photo d’en­fance d’Andy et Jamie
Andy Roddick > Hommages à Roddick

Article précé­dentSD – Kerber continue
Article suivantRaonic evidem­ment
Instagram
Twitter