AccueilUS OpenObjectif quatre

Objectif quatre

-

Après Gaël Monfils et Richard Gasquet, Michaël Llodra et Gilles Simon espèrent se joindre au banquet des huitièmes de finale ce dimanche, et permettre à la délé­ga­tion fran­çaise de faire mieux qu’à Wimbledon, où trois de ses repré­sen­tants s’étaient hissés en deuxième semaine. Si le Parisien, en état de grâce à New York, part favori contre Tommy Robredo, la tâche de Gilles Simon s’an­nonce bien plus compli­quée, mais pas insur­mon­table, contre Rafael Nadal.

Michaël Llodra – Tommy Robredo : 1–2

Quatrième confron­ta­tion entre Tommy Robredo et Michaël Llodra, qui avait battu l’Espagnol sur herbe à s’Hertogenbosch, s’in­cli­nant sur dur à Lyon et Shanghai. Mais c’est un autre Llodra qui se présen­tera face à Tommy Robredo pour un match entre deux joueurs qui semblent suivre des trajec­toires oppo­sées, ascen­dante pour le Français face à un Ibère plutôt en fin de parcours. Attention toute­fois car Robredo n’a pas fait long­temps partie du top 10 pour rien, et arri­vera frais puis­qu’il a profité de l’abandon de Julien Benneteau au tour précé­dent. Face à un joueur complet mais plutôt enclin à rester campé en fond de court, la stra­tégie de Llodra sera sans surprises : services et retours‐volée, chips pour casser les pattes de l’ad­ver­saire et points conclus au filet, Llodra dispose clai­re­ment de l’ar­senal adéquat pour faire plier Robredo sans avoir à s’employer en cinq sets.

Gilles Simon – Rafael Nadal : 1–3

Pour Gilles Simon, quel que soit le résultat du choc contre Rafael Nadal, cet US Open est d’ores et déjà une réus­site. Longtemps handi­capé par son genou, le Niçois entre­voit enfin le bout du tunnel et retrouve toute la force de son jeu : services effi­caces, belle endu­rance, revers sautés de toute beauté, Simon n’est pas aussi loin qu’il n’y paraît de son meilleur niveau. Contre Nadal, nul doute que le jeune papa jouera sans complexes, situa­tion dans laquelle il s’avère souvent redou­table. Et ce Nadal, maintes fois poussé au jeu décisif depuis le début de l’US Open même s’il n’a toujours pas concédé la moindre manche, est prenable. Les deux joueurs se sont systé­ma­ti­que­ment affrontés sur dur, avec une victoire mémo­rable pour le Français à Madrid au cours d’un match splen­dide. Nadal avait ensuite pris sa revanche à Melbourne 2009 en écoeu­rant Simon en trois sets serrés. Pour ceux qui ont vu ces matches, il ne fait prati­que­ment aucun doute que le duel s’an­nonce passionnant.

Llodra a toutes les chances de passer, et Simon peut croire en l’ex­ploit, qui permet­trait si cette journée sourit aux Frenchies de faire mieux qu’à Wimbledon, dans cet US Open qu’on annon­çait chao­tique pour nos joueurs. Alors en piste messieurs !