AccueilUS OpenOsaka : « Je me dis constam­ment que je suis nulle ou que…

Osaka : « Je me dis constamment que je suis nulle ou que je pourrais faire mieux »

-

Naomi Osaka, qui traverse depuis plusieurs mois une période très diffi­cile à vivre menta­le­ment, a décidé de reprendre les choses en main. Dans un long message posté sur ses réseaux sociaux, la Japonaise s’est confiée sur son état d’es­prit et ses réso­lu­tions pour la suite, alors qu’elle fait son entrée en lice à l’US Open ce lundi. 

« J’ai réfléchi au cours de la dernière année et je suis si recon­nais­sante des gens qui m’en­tourent parce que le soutien que je ressens est complè­te­ment inégalé. Récemment, je me suis demandé pour­quoi je ressen­tais ce que je ressens et je me suis rendue compte que l’une des raisons est qu’au fond de moi, je pense que je ne suis jamais assez bonne. Je ne me suis jamais dit que j’avais fait du bon travail, mais je sais que je me dis constam­ment que je suis nulle ou que je pour­rais faire mieux. Je sais que dans le passé, certaines personnes m’ont dit que j’étais humble, mais si je le consi­dère vrai­ment, je pense que c’est que je me déprécie énor­mé­ment. Chaque fois qu’une nouvelle oppor­tu­nité se présente, ma première pensée est : wow pour­quoi moi. Je suppose que ce que j’es­saie de dire, c’est que je vais essayer de me féli­cité et de célé­brer davan­tage mes réali­sa­tions, je pense que nous devrions tous le faire. Vous vous êtes levé le matin et n’avez pas tergi­versé sur quelque chose ? Champion. Vous avez compris quelque chose au travail qui vous dérange depuis un moment ? Légende absolue. Votre vie est la vôtre et vous ne devriez pas vous évaluer par rapport aux normes des autres. Je sais que je donne mon cœur à tout ce que je peux et si ce n’est pas assez bon pour certains, alors mes excuses, mais je ne peux plus me charger de ces attentes. En voyant tout ce qui se passe dans le monde, j’ai l’im­pres­sion que si je me réveille le matin, c’est une victoire, c’est comme ça que je vis. »

Instagram
Twitter