AccueilUS OpenOudin se paye Sharapova !

Oudin se paye Sharapova !

-

La jeune Américaine Melanie Oudin, pas encore 18 ans, vient de réaliser un deuxième exploit de rang à Flushing Meadows. Après Elena Dementieva avant‐hier c’est la Russe Maria Sharapova, ancienne numéro 1 mondiale et lauréate de ce tournoi en 2006 qui a cédé sous la fougue de cette jeune joueuse, déci­dé­ment très étonnante.

Melanie Oudin est bien la révé­la­tion fémi­nine de cet US Open. Transcendée par un public nombreux et tout acquis à sa cause, féli­citée et soutenue par Andy Roddick himself, la jeune joueuse de 17 ans s’est donc offert Maria Sharapova sur un stadium Arthur Ashe en folie. Loin d’être perturbée par la perte de la première manche (6/3), la native de Marietta (Georgie, USA) est parvenue à trouver les ressources néces­saires pour serrer le jeu, limi­tant son nombre de fautes directes tout en augmen­tant son total de points gagnants. Saisissant sa chance au retour et profi­tant des nombreuses doubles fautes de la Russe, Oudin s’emparait du second set 64. La dernière manche aura duré à elle seule une grosse heure. Et c’est l’Américaine qui prenait le meilleur départ, menant rapi­de­ment 3–1, balles de 4–1. Sharapova, réputée pour ses ressources mentales hors du commun, parvint à revenir à 5 jeux partout mais dut fina­le­ment céder le set 75 et s’avouer vaincue par la même occa­sion, le tout après un combat de presque trois heures.

La joueuse Américaine au petit gabarit (1m68, 59kg) accroche là une nouvelle grosse tête à son tableau de chasse, après Dementieva au second tour de ce même tournoi et Jelena Jankovic (à Wimbledon). Elle atteint par la même occa­sion les huitièmes de finale de l’US Open, égalant sa meilleure perfor­mance en Grand Chelem (ndlr, Oudin s’était hissée jusqu’en huitièmes de finale à Wimbledon après s’être extirpée des quali­fi­ca­tions). Classée 70ème à la WTA cette semaine, Melanie Oudin devrait rapi­de­ment dépasser son meilleur clas­se­ment (67ème) et atteindre un rang digne de son niveau de jeu actuel, si toute­fois elle parvient à le main­tenir sur la durée.

Celle qui est en train de réaliser un véri­table carnage dans le haut de tableau féminin à l’US Open, un peu à la manière de Jelena Dokic qui, tran­cendée par son public, avait atteint les quarts de finale à l’Australian Open en janvier dernier, affron­tera la Russe Nadia Petrova au prochain tour. Les deux joueuses ne se sont jamais rencon­trées. Il devient donc encore plus diffi­cile de dire qui revê­tira le costume de favo­rite tant la jeune Américaine impres­sionne par son niveau de jeu et ses ressources mentales. Il ne serait fina­le­ment pas si éton­nant de la voir surfer sur la vague de son succès actuel pour écarter la 13ème joueuse mondiale et atteindre les quarts de finale des Internationaux des Etats‐Unis.