Accueil US Open PHM en quête d'exploit

PHM en quête d’exploit

-

Paul-Henri Mathieu défie Milos Raonic, 16e joueur mondial, pour une place au troisième tour de l’US Open ce soir. Le Français, vainqueur en cinq manches d’Igor Andreev lundi, ne partira évidemment pas favori. Mais il pourrait bien créer l’exploit. Voici pourquoi.

1 – Parce que Mathieu est un très bon relanceur

Paul-Henri Mathieu n’a jamais affronté Milos Raonic. Il découvrira donc la qualité de service d’un joueur qui construit la plupart de ses succès grâce à son excellente première balle. Passé le temps d’adaptation, l’Alsacien sera certainement en mesure de décocher ses grosses frappes en retour, l’une de ses marques de fabrique. Cela sera essentiel d’y parvenir car pour espérer battre Raonic, il faut avant tout réussir à le faire douter sur ses propres jeux de service.

2 – Parce que Mathieu peut imposer sa cadence

Milos Raonic fait avant tout partie du Top 20 parce qu’il sert extrêmement bien. Mais dans les autres compartiments du jeu, Mathieu n’a rien à envier au Canadien. Plus propre techniquement que son adversaire du fond du court, le Français aura de quoi tenir l’échange, surtout s’il parvient à bloquer Raonic dans la diagonale revers où il lui est largement supérieur. Si par contre le Canadien se met à multiplier les décalages coups droits et à décocher en série ses missiles, la tâche deviendra beaucoup plus compliquée pour Mathieu. L’idée sera d’obliger Raonic à se déplacer un maximum, domaine où il est encore très perfectible, et bien sûr à le bloquer côté revers.

3 – Parce que Santiago Giraldo à failli le faire

Au premier tour lundi, Milos Raonic s’est retrouvé mené deux manches à une par Santiago Giraldo, 46e joueur mondial. Le Colombien, qui possède un jeu similaire à celui du Français, n’est pas passé loin de l’exploit. Il a prouvé que le Canadien n’était pas encore si solide que ça, surtout dans les grands évènements.

3 – Parce que John Isner, à Roland Garros

Souvenez-vous il y a trois mois. Alors qu’il venait de lutter cinq sets durant au premier de Roland Garros face à Bjorn Phau, Paul-Henri Mathieu s’apprêtait à défier John Isner, grand serveur et réel outsider du tournoi. La plupart des spécialistes s’attendait à une victoire facile de l’Américain. Mais « Paulo le combattant » avait sorti un très grand match, pour finalement s’imposer, à la surprise générale 18-16 au 5e set (6-7, 6-4, 6-4, 3-6, 18-16). Ce soir, le Français affronte également un grand serveur, considéré par beaucoup comme LA grosse cote de cet US Open. Et comme il y a 3 mois, peu nombreux sont les observateurs qui prédisent une victoire du Tricolore. Alors certes, PHM ne bénéficiera pas du même soutien du public à New York qu’à Paris. Mais l’enjeu est particulièrement motivant pour l’Alsacien qui serait assuré de réintégrer le Top 100 en cas de qualification pour les seizièmes de finale.

Alors Paulo, il n’y a plus qu’à !

La raquette de Paul-Henri Mathieu, ici !

Instagram
Twitter