AccueilUS OpenSafina a tremblé sévère

Safina a tremblé sévère

-

La numéro 1 mondiale en personne, demi fina­liste ici même l’an passé, a bien failli voir ses rêves de gloire à Flushing Meadows s’éva­porer dès le premier tour. Opposée à la modeste Australienne Olivia Rogowska, tout juste âgée de 18 ans et classée 167ème mondiale, la petite sœur de Marat Safin a sérieu­se­ment été secouée. D’abord menée 3–0, puis obligée de sauver des balles de 4–0, la Russe a petit à petit repris ses esprits pour revenir de 4–2 à 4 partout avant de breaker son adver­saire dans la foulée et se sortir d’un bour­bier qui aurait défi­ni­ti­ve­ment bien pu lui être fatal.

Il est vrai que Dinara Safina avait laissé trans­pa­raître des signes inquié­tants lors de ses dernières appa­ri­tions en compé­ti­tion (défaite sèche­ment 6462 en finale à Cincinnati face à Jankovic puis au second tour de Toronto contre Rezai). Mais de là à imaginer qu’elle serait secouée à ce point et de surcroît par une jeune joueuse aussi peu expé­ri­mentée, il y avait tout de même un pas. 

Une chose est désor­mais certaine, Safina n’est pas sûre d’elle, de son jeu, et encore moins de son service. Preuve en est, elle a commis en l’es­pace de ces trois sets de match la baga­telle de 48 fautes directes et 11 doubles fautes. Peu rassu­rant en tout cas pour une joueuse qui coure toujours après un premier titre en Grand Chelem qui lui permet­trait de défi­ni­ti­ve­ment faire taire les critiques concer­nant sa place au clas­se­ment WTA. 

Au prochain tour, Safina affron­tera la gagnante du match Urszula Radwanska (63ème) – Kristina Barrois (67ème). Rappelons que l’an passé, Ana Ivanovic alors numéro 1 mondiale s’était inclinée dès le second tour de l’US Open, cédant sous les coups de la Française Julie Coin. Méfiance donc…

Article précédentSafina au forceps
Article suivantBenneteau avance