AccueilUS OpenSimon : « Je crois qu’il faut arrêter de parler de bulle »

Simon : « Je crois qu’il faut arrêter de parler de bulle »

-

Gilles Simon est un « bon client ». Ses prises de parole sont souvent tran­chantes et permettent d’en savoir toujours un peu plus. Interrogé sur la fameuse bulle, le Tricolore a livré sa version au journal l’Equipe ce jour. Et comme d’ha­bi­tude, ça envoie : « Je crois qu’il faut arrêter de parler de bulle. En fait, il n’y en a pas et il n’y en aura pas. Il faut simple­ment dire que chaque tournoi va faire le maximum pour dimi­nuer le risque de conta­mi­na­tion. Bulle, ça signifie que de A à Z, on ne va pas croiser une personne de l’ex­té­rieur et ce n’est pas le cas. Tout le monde sait en venant qu’on peut malheu­reu­se­ment l’avoir (le virus). Tu sais que si tu es positif, ton tournoi est terminé. Ce qui est compliqué à gérer, c’est plus la clause contact Covid qui a l’air très aléa­toire, voire arbi­traire, et qui peut ruiner ta vie quinze jours » 

Instagram
Twitter