AccueilUS OpenSimon (sur les pauses) : « Aujourd’hui, quand ça ne va pas, la…

Simon (sur les pauses) : « Aujourd’hui, quand ça ne va pas, la seule solution c’est de se dire « je me casse », car tu joues en mode robot »

-

Dans un entre­tien très inté­res­sant accordé à L’Équipe, Gilles Simon livre son senti­ment sur la polé­mique Tsitsipas. Son analyse est plutôt très perti­nente et ouvre des pers­pec­tives pour comprendre la situation.

« Ce phéno­mène s’est accentué en paral­lèle du temps qui n’est plus donné, désor­mais, aux joueurs pendant le match, entre les points et aux chan­ge­ments de côté. J’y vois un lien très fort. On n’a pas le temps de reprendre nos esprits. Les joueurs se sentent oppressés. C’est fou le stress que tu peux avoir avec le temps, désor­mais. Tu as l’im­pres­sion que ça va vite. À un moment, que font certains joueurs pour calmer les choses si ça se passe mal ? Ils prennent dix minutes, ils ont le senti­ment d’être au moins peinards un moment. Et pour­quoi ce sont les jeunes qui le font le plus ? Parce qu’ils ont grandi avec ces nouvelles règles qui font que, aujourd’hui, quand tu es à 26 secondes (entre deux points, la règle étant de 25 au maximum), tu as l’ar­bitre qui te met un warning. Avant, quand à un moment ça n’al­lait pas trop pour eux, Novak et Rafa, c’était dans le jeu qu’ils mettaient plus de temps avant de servir. Aujourd’hui, quand ça ne va pas, la seule solu­tion c’est de se dire « je me casse », car tu joues en mode robot. »

Instagram
Twitter