Accueil US Open Tommy Haas : « Je serais heu­reux si je pou­vais regar­der l’US Open…

Tommy Haas : « Je serais heureux si je pouvais regarder l’US Open à la télévision, pour moi c’est du 50/50 »

-

Dans un long entre­tien accor­dé à Tennis Magazin en Allemagne, le direc­teur du tour­noi d’Indian Wells aborde plu­sieurs sujets impor­tants liés à cette crise qu’il connaît bien puisque c’est en Californie que le ten­nis s’est arrê­té. Mais c’est son avis concer­nant la pos­si­bi­li­té d’or­ga­ni­ser l’US Open qui est l’in­for­ma­tion prin­ci­pale. Selon l’an­cien numé­ro 2 mon­dial, c’est du « 50/50 ».

Si l’Allemand essaye de com­prendre les argu­ments des meilleurs fri­leux à l’i­dée de par­tir aux USA, il évoque aus­si assez logi­que­ment le fait que les joueurs ne sont pas tous dans la même situa­tion : « En tant que fan de ten­nis, vous espé­rez un nou­veau départ. Je serais heu­reux si je pou­vais regar­der l’US Open à la télé­vi­sion. Mais qu’en pensent les joueurs ? Envie de jouer à huis‐clos ? Qu’est‐ce que cela signi­fie pour eux ? Pouvez‐vous voya­ger de par­tout dans le monde ? Devez‐vous venir dix jours à l’a­vance et vous mettre en qua­ran­taine ? Comment testez‐vous ? C’est vrai­ment com­pli­qué » explique l’Allemand avant d’a­bor­der le sujet qui fâche : « Certains joueurs pensent sérieu­se­ment qu’il vaut mieux tout recom­men­cer en 2021. Cette idée est plus facile pour le top 30 mon­dial. D’autres, qui se situent entre 150 et 500, se demandent plu­tôt quand ils pour­ront récu­pé­rer un chèque quelque part. Il est bon qu’il y ait main­te­nant autant de tour­nois natio­naux plus petits ou de matches d’ex­hi­bi­tion, car le ten­nis est idéal comme sport de dis­tance sociale. Vous ne tou­chez pas votre adver­saire de l’autre côté. Je dirais que le démar­rage de la tour­née ATP ou WTA est même deve­nu un sujet com­plè­te­ment différent. »

Instagram
Twitter