AccueilUS OpenUne nuit à New York, épisode 8

Une nuit à New York, épisode 8

-

Tous les matins de la quin­zaine new‐yorkaise, la rédac­tion vous concoc­tera un résumé des événe­ments de la journée dans la Big Apple.

Les faits du jour…

Ne cher­chez plus, le match du tournoi a eu lieu sur le Grandstand entre Dominic Thiem et Juan Martin Del Potro. Un grand frisson au cours d’un match mémo­rable. Fiévreux à l’entame de la rencontre, Del Potro se retrouve très vite mené deux manches à rien. L’Argentin n’arrive pas à bouger et multi­plie les fautes directes (29 en deux sets). Soutenu par un public digne de Coupe Davis sur un Grandstand bouillant et après avoir pris des médi­ca­ments, le natif de Tandil revient peu à peu dans la rencontre pendant que l’Autrichien se noie au fil du match. Le combat est terrible dans le quatrième set que Del Po conclut d’un coup droit monu­mental. Le Grandstand est en ébul­li­tion. Le protégé de Gunter Bresnik a pris un coup sur la tête, mais il s’accroche avant de craquer à 5–4… « J’ai pensé à aban­donner au milieu du deuxième set, a expliqué Juan Martin Del Potro en confé­rence de presse. Je ne pouvais pas respirer, je ne bougeais pas bien et Dominic domi­nait très faci­le­ment le match. Les médi­ca­ments ont fait effet peu à peu et je me sentais mieux. Au troi­sième set, j’ai réussi à breaker rapi­de­ment et 20 minutes plus tard, j’avais gagné le set. J’ai vu le public qui voulait plus de tennis, plus de mes bons coups droits et services. J’ai pris toute l’énergie qui venait du public pour me battre jusqu’à la fin et ne rien lâcher. »

En quarts de finale, JMDP affron­tera Roger Federer. Après avoir mis trois sets à Feliciano Lopez, le Suisse a infligé le même tarif à Philipp Kohlschreiber (6–4, 6–2, 7–5). Un match ronde­ment mené où le Bâlois n’a pas eu à sauver la moindre balle de break : « J’ai bien joué, je peux encore mieux jouer mais s’imposer de cette façon, cela me donne de la confiance. » Plus tôt dans la journée, Rafael Nadal avait déroulé son tennis face à Alexandr Dolgopolov (6–2, 6–4, 6–1) et affron­tera l’un des joueurs de la « Next Gen » : Andrey Rublev. A 19 ans, le Russe est devenu le plus jeune joueur à rallier les quarts de finale de l’US Open depuis Andy Roddick en 2001. Le natif de Moscou, qui a sorti Grigor Dimitrov, a été impé­rial pour se défaire de David Goffin (7–5, 7–6(5), 6–3).

Dans le tableau féminin, Karolina Pliskova était pressée pour se débar­rasser de Jennifer Brady 6–1, 6–0 en seule­ment 47 minutes de jeu. Passée à un point de la sortie au tour précé­dent, la Tchèque peut toujours conserver sa première place mondiale et pour cela, elle devra atteindre la finale. Un rang que sa concur­rente Elina Svitolina ne peut plus convoiter. Au bout de la nuit, l’Ukrainienne s’est inclinée face à Madison Keys (7–6(2), 1–6, 6–4). Le public new‐yorkais se met à rêver d’une demi‐finale 100% améri­caine car les quarts de finale de la partie haute oppo­se­ront Pliskova à Vandeweghe et Keys à Kanepi.

Le chiffre du jour… 2

Pour réussir un come‐back monu­mental face à Dominic Thiem en huitièmes de finale, Juan Martin Del Potro a sauvé deux balles de match au quatrième set, à 6–5. L’Argentin les efface sur deux aces. Solide. Deux, c’est aussi le nombre de joueurs argen­tins présents en quarts de finale. Une première depuis 2005 (US Open avec Guillermo Coria et David Nalbandian).

La décla du jour…

En confé­rence de presse, Juan Martin Del Potro a été inter­rogé sur les raisons du soutien incroyable qu’il reçoit du public : « Je ne sais pas (sourire). Les gens ont aimé mes efforts pour revenir afin de rejouer au tennis. Ils savent ce que j’ai traversé pour être de retour avec mes problèmes de poignet. Ils aiment un mec qui ne lâche jamais rien. »

Le point du jour…

Juan « Mammouth » Del Potro !

L’insolite du jour…

Juan Martin Del Potro vient de breaker Dominic Thiem au troi­sième set, et il salue tran­quille­ment Mardy Fish.

Toutes les décla­ra­tions sont à retrouver ici !

Les résul­tats de lundi

Le programme de mardi

De votre envoyé spécial à New York