AccueilUS OpenWoodbridge ne croit pas à un boycott des Australiens concernant l'US Open

Woodbridge ne croit pas à un boycott des Australiens concernant l’US Open

-

Todd Woodbridge, ancien joueur de tennis austra­lien, admet qu’il sera compliqué pour les Australiens de se déplacer pour aller jouer l’US Open en raison de la pandémie de Covid‐19. La numéro 1 mondiale Ashleigh Barty ne se préci­pi­tera pas pour s’engager dans ce Grand Chelem, elle qui avait exprimé ses inquié­tudes il y a deux semaines : « J’attends de connaître toutes les infor­ma­tions et recom­man­da­tions de la WTA avant de prendre une déci­sion. » Nick Kyrgios a quant à lui déclaré que les orga­ni­sa­teurs de l’US Open étaient des « égoïstes » d’avoir fait avancer le tournoi d’une semaine dans cette période de pandémie mais aussi après les protes­ta­tions qui ont causé des troubles aux États‐Unis. 

Ensuite, vient le problème du dépla­ce­ment. « Nous allons devoir obtenir l’ap­pro­ba­tion du gouver­ne­ment pour partir, puis être mis en quaran­taine pour rentrer à la maison. Je comprends tout à fait la réac­tion de certains joueurs de ne pas y aller. C’est compliqué pour les Australiens. », a expliqué Todd Woodbridge.

Malgré cela, l’ancien joueur de tennis austra­lien n’imagine pas un boycott massif de l’US Open : « Avec la publi­ca­tion du calen­drier complet, cela donne aux Australiens l’oc­ca­sion de dire « ok, je vais aller aux États‐Unis, puis en Europe et je vais faire une tournée de neuf semaines », et ce n’est pas dérai­son­nable. Les calen­driers aide­ront les joueurs à prendre une déci­sion plus claire. »