VIDEO
A deux jours du GPTL, souvenir d'une folie lyonnaise