AccueilVous avez la parole"Le triomphe de Tsonga"... par MagnusNormal

« Le triomphe de Tsonga »… par MagnusNormal

-

WLT sélec­tionne ses meilleurs commen­taires dans la rubrique « Vous avez la parole ». A propos du match Novak Djokovic‐Jo‐Wilfried Tsonga, hier – par Magnus, tel quel. Et si le scénario avait été différent ?

Roger Federer : « Je peux mieux faire » : le mercredi 06 juin 2012 à 02:46, par MAGNUSNORMAL

« Il est temps de saluer comme il se doit le triomphe de Jo‐Wilfried Tsonga contre le numéro 1 mondial, prouesse digne de nos plus grands tennismen : Lacoste, Borotra, Cochet, Thierry Champion (cher­chez l’intrus 😉

JoW’ porté en triomphe devant les caméras immor­ta­li­sant la scène. Ouverture en fanfare des jour­naux télé­visés et tutti quanti…
Novak Djokovic ne doit plus trouver ses mots en fran­çais pour exprimer sa légi­time déception.

Avec cet exploit, JoW’ se trouve lancé pour peut‐être parvenir à succéder enfin à l’im­mar­ces­cible Yannick. Seul bémol : un succès l’année prochaine aurait été préfé­rable pour des ques­tions de calen­drier d’an­ni­ver­saire, mais ce ne sont que futilités… 

Le Manceau a eu la bonne idée de jouer un premier set abso­lu­ment navrant pour écono­miser son énergie : UN petit point gagnant pour douze fautes directes en 21 petites minutes. JoW’ s’est par contre trouvé impé­rial dans l’emballement final des sets suivants. J’en veux pour exemple ce passing de coup droit tiré après une formi­dable défense à travers tout le terrain afin de remporter la troi­sième manche 75, après avoir réussi un exploit compa­rable dans le set précé­dent pour s’emparer du service adverse dans le douzième jeu.
Au terme d’un quatrième set au couteau, arrive donc la fameuse balle de match : 541540 sur service serbe…

Engagement de Djoko’ renvoyé plein centre par le Français, accé­lé­ra­tion de coup droit du Serbe, Tsonga remet comme il peut, smash de Novak que JoW’ parvient à relancer, volée de revers croisée du numéro 1, passing de revers de JoW’, la volée de coup droit de Djoko’ échoue dans le filet. Délivrance !

Jo‐Wilfried s’ef­fondre de tout son long sur la terre battue, le public hurle sa joie. Jean Gachassin tombe de la loge prési­den­tielle pour venir étreindre le Français. Dans ce brou­haha, on n’en­tend pas l’an­nonce du score par l’ar­bitre. Dépité mais sportif, Novak Djokovic passe le filet pour relever son vain­queur. Une Marseillaise impromptue s’élève des tribunes. Nelson Monfort arrache sa chemise, son pantalon et finit en Zlip sur la chaise d’ar­bitre. Lionel Chamoulaud en profite pour déclarer sa flamme à Rafa’ à l’an­tenne. Laurent Luyat tente d’ex­pli­quer à Tatiana Golovin que Tsonga a gagné. Des ours et des éléphants entrent sur le terrain. Cédric Pioline décide de reprendre la raquette pour défier le vain­queur. Enrico Macias l’a mauvaise d’être coincé pour un Gala ce mardi. François Hollande trouve tout cela « Normal ». Arnaud Boetsch demande si quel­qu’un a des nouvelles de Roger qui devait l’ap­peler. Les ramas­seurs de balles roulent Christian Bîmes dans le filet pour éviter qu’il tente de faire son retour dans la prési­den­tielle (la loge ;). René Lacoste vient prendre dans ses bras le héros du j…STOP !

Un problème visiblement…

On me dit que mes sens m’ont abusé.

La volée de coup droit de Novak a bien passé le filet sous le nez de Tsonga.

On m’in­forme qu’a­près cela, le Serbe a effacé trois nouvelles balles de match. On me précise que Djokovic a non seule­ment remporté le tie‐break (8/6) qui a suivi mais a aussi fait main basse sur la dernière manche.

Arf’

Remballez les éléphants, le défunt René et Nelson en Zlip’…

Le numéro 1 mondial est déci­dé­ment increvable :

deux sets remontés contre un « AndreaSeppi » inspiré, quatre balles de match anni­hi­lées aujourd’hui, certai­ne­ment une bonne quin­zaine à venir en demie.

Si l’année dernière était l’année de DjoKosmic (© Marián Vajda), 2012 semble l’année DjoKarmique…

Même le Roi Rafa’ ne pourra rien dimanche.

C’est écrit :

le titre et le « Djoko’loop » (quatre GC bouclés en douze mois)

Dernier mystère à résoudre :

comment Novak Djokovic va‐t‐il bien pouvoir estourbir l’im­pres­sion­nant espa­gnol, lui qui préci­sé­ment n’a guère subjugué par son jeu depuis le début de la quinzaine ? »

Article précédentMurray, le foot et Rooney
Article suivantUn dîner avec Nadal !