AccueilWe Love Tennis Mag10 questions pour comprendre le padel

10 questions pour comprendre le padel

-

Il faut se réjouir de l’arrivée du padel dans nos clubs et sur l’échiquier des sports de raquettes. Alors que notre tennis subit les consé­quences d’une société du « je veux tout et tout de suite », le padel offre une véri­table alter­na­tive. Plus facile d’accès, plus ludique, plus simple, plus amusant, plus convi­vial, le padel, qui se joue à quatre, a toutes les qualités pour offrir une nouvelle pers­pec­tive de déve­lop­pe­ment au sein de nos clubs. Mieux, pour certains spécia­listes, c’est un vrai appren­tis­sage au tennis. Il ne reste donc plus qu’à l’intégrer de façon effi­cace pour en faire une nouvelle force, une disci­pline à part entière, un sport pour tous. Son arrivée au sein de la Fédération Française de Tennis est une aubaine et nous n’avons pas le droit de nous planter. GrandChelem a donc décidé de consa­crer un cahier détaillé à cette disci­pline pour en comprendre tous les enjeux et ils sont nombreux. Mais ce cahier ne sera pas un « one shot » comme l’on dit, car la rédac­tion a bien l’intention de suivre et accom­pa­gner le déve­lop­pe­ment de cette nouvelle pratique, d’en être actrice et égale­ment le porte‐voix. Pour mener cette enquête nous nous sommes appuyés sur l’expertise d’un rédac­teur en chef de renom en la personne de Franck Binisti, le fonda­teur de Padel Magazine. Tout au long des sujets déve­loppés dans ce cahier, vous retrou­verez donc son avis éclairé sur cette disci­pline en plein essor. 

Même si le padel est de plus en plus connu, il mérite encore que l’on s’attarder sur ses règles et ses grands prin­cipes. Éclairage en deux ques­tions clés pour tout savoir et mieux comprendre ce sport qui risque bien de révo­lu­tionner les habi­tudes des joueurs de tennis.

1) Quelles sont les origines du padel ?

Tout a commencé en 1969 quand un homme d’affaires d’origine mexi­caine, Enrique Corcuera, trans­forme son court de tennis pour que sa femme puisse jouer. Selon la légende Enrique aurait rajouté des murs pour que sa conjointe ne se fatigue pas à cher­cher les balles. De plus, le mur du fond lui a vite permis d’avoir une seconde chance quand elle ratait la balle. En 1974, un ami d’Enrique, un Espagnol, Alfonso de Hohenlohe qui avait testé le court, trouve l’idée fabu­leuse. Résultat : il exporte cette nouvelle disci­pline dans son pays. 

2) Quelles sont les dimen­sions d’un terrain ?

Le terrain mesure 10 mètres de large et 20 mètres de long. Les murs et le grillage servent de limites. Le filet mesure 10 mètres de long pour une hauteur de 0,88 mètre en son centre. Aux extré­mités, le filet est surélevé avec une hauteur maximum de 0,92 mètre.

3) À quoi ressemble une raquette de padel ?

La raquette de padel ne doit pas excéder 45,5 cm de longueur, 26 cm de largeur, et 38 mm d’épaisseur. Son poids est d’environ 370 grammes. Une dragonne est reliée au manche. Il est obli­ga­toire de l’utiliser en compé­ti­tion. Les trous sur la super­ficie doivent avoir un diamètre compris entre 9 et 13 mm.

Il existe trois types de raquette :

La raquette ronde

Cette forme posi­tionne la zone de frappe au centre de la raquette donc au plus près de la main et offre davan­tage de précision.

La forme dite goutte d’eau/ovale

Ici, la zone de frappe se situe un peu plus haut que le centre de la raquette et mixe préci­sion et puissance.

La forme diamant

Avec elle, la zone de frappe se posi­tionne au plus haut du tamis donc au plus loin de la main pour un maximum de puissance.

4) Combien de prati­quants compte le padel ?

Dans le monde, on estime le nombre de prati­quants à plus de 3 millions dont 2,4 millions en Europe contre seule­ment 3.000 en Amérique du Nord, et 550.000 en Amérique du Sud. 29 pays sont actuel­le­ment affi­liés à la Fédération Internationale de Padel.

5) Comment les points sont comptabilisés ?

Le décompte s’effectue comme au tennis. Une partie se joue prin­ci­pa­le­ment en double et en deux sets gagnants.

6) Combien y a‑t‐il de courts actuel­le­ment en France ?

À l’heure actuelle, le pays tota­lise 250 courts. Plus de 100 nouveaux terrains sont prévus d’ici fin 2016. De nombreux projets sont lancés pour la construc­tion de courts au sein des clubs affi­liés FFT mais aussi des struc­tures privées.

7) Qu’est-ce qu’un joueur droit et un joueur gauche ?

Le padel se joue en double. Le rôle de chaque joueur est clai­re­ment défini à l’inverse de ce qui se passe dans le tennis. En général, les rôles sont répartis de la façon suivante. Un joueur dit « offensif », celui qui va finir les points et souvent coller au filet. Un joueur « prépa­ra­teur et stra­tège », qui construit et contrôle le point. Ce dernier cher­chera à placer la balle où ne seront pas ses adver­saires. « Dans un couple, la première chose est de savoir s’il y a ou pas un gaucher. Si non, un joueur à droite est un joueur qui construit le jeu et qui est là pour faire briller le joueur de gauche. Il reste que le joueur gauche est plus puis­sant » explique Robin Haziza (qui joue à droite), cham­pion de France en 2016 avec Jérémy Scatena. Une réalité qui est confirmée par Audrey Casanova (qui joue à droite) cham­pionne de France en 2016 avec Laura Clergue : « Le joueur de gauche a
un profil plus atta­quant alors que le joueur à droite a un profil plutôt défensif. L’équipe idéale est un gaucher à droite et un droi­tier à gauche. »

8) Aujourd’hui, qui est la star du padel ?

Le padel a son Roger Federer. Il s’agit du joueur argentin Fernando Belasteguin. Professionnel depuis 1995 à l’âge de 15 ans, il est numéro un mondial depuis 2000 avec un record d’invincibilité d’un an et neuf mois. Son record : 22 tour­nois consé­cu­tifs remportés. 

9) Quel est le pays du padel ?

C’est l’Espagne à égalité avec l’Argentine où le jeu a pris, à l’origine, avec une vraie dimen­sion en termes de compé­ti­tions. Par la suite, les meilleurs joueurs argen­tins sont venus en Espagne où le padel a connu un essor incroyable. Aujourd’hui, l’Espagne compte environ 2,5 millions de prati­quants sur les 3 millions de joueurs dans le monde.

10) Les femmes jouent‐elles au padel ?

C’est l’une des grandes parti­cu­la­rités de cette disci­pline, plus de 40% des prati­quants sont des femmes. Grâce à son acces­si­bi­lité et son aspect ludique, le padel séduit chaque jour la gente féminine.

L’avis de Franck Binisti :

« J’ai décou­vert le padel au club des Pyramides, précur­seur en la matière. Joueur de tennis mais surtout de squash, j’ai eu de graves problèmes de dos. J’ai donc été obligé d’arrêter long­temps le sport. Quand je suis revenu, je cher­chais un sport de raquette pas trop trau­ma­ti­sant. J’ai goûté au padel, et depuis j’en suis tombé fou amou­reux. Pour moi, en dehors de toutes ses qualités que l’on évoquera dans ce cahier spécial, j’estime que le padel est un sport formi­dable pour tous les joueurs de sports de raquettes qui souffrent du dos, des genoux ou qui ont des soucis physiques. Même si on a l’impression que l’on frappe beau­coup dans la balle et que ce sport peut‐être un peu « violent », le padel est aussi un sport de stra­tégie, de « douceur », de toucher de balle. »

GrandChelem n°55 en télé­char­ge­ment gratuit

Retrouvez gratui­te­ment et en inté­gra­lité le numéro 55, le dernier numéro de notre maga­zine GrandChelem… Bonne lecture !