AccueilWe Love Tennis MagEmmanuel Planque : « Je suis terri­ble­ment gêné par la façon dont on…

Emmanuel Planque : « Je suis terriblement gêné par la façon dont on traite la performance dans les quotidiens sportifs »

-

Ce mercredi, deuxième extrait de notre Grand Entretien qui devait être publié dans notre numéro 77 de We Love tennis Magazine. Comme Gilles Simon a égra­tigné forte­ment les médias trico­lores dans son livre en expli­quant qu’ils ne compre­naient pas le tennis, on a posé la ques­tion au coach de Fiona Ferro.

Penses‐tu, comme Gilles Simon, que nous, les médias, ne compre­nons pas bien le tennis ?
« Non, et je n’aime pas les géné­ra­lités. Par contre, je discute assez souvent avec des jour­na­listes qui, pour la plupart, me semblent assez bien connaître l’activité. Cependant, je suis souvent surpris lorsque je lis ce qu’ils écrivent. Je suis terri­ble­ment gêné par la façon dont on traite la perfor­mance dans les quoti­diens spor­tifs. On glorifie la victoire et on culpa­bi­lise la défaite, comme si perdre était une faute. C’est insup­por­table et je ne veux pas que les jeunes athlètes aient cette repré­sen­ta­tion de la perfor­mance. Perdre n’est pas une honte et gagner n’est pas un abou­tis­se­ment. J’aime que l’on évoque le progrès, l’effort, le dépas­se­ment de soi, mais c’est trop rare­ment le cas. Je l’ai beau­coup ressenti quand Lucas Pouille a commencé à bien jouer en 2016. Ça m’a dérangé de lire qu’un joueur était coupable de perdre. J’ai alors décidé d’arrêter de parler dans les quoti­diens spor­tifs, car nous ne parta­geons pas la même vision de la perfor­mance »

Instagram
Twitter