AccueilWe Love Tennis MagEmmanuel Planque : « L’éducation est le socle essen­tiel sans lequel rien n’est…

Emmanuel Planque : « L’éducation est le socle essentiel sans lequel rien n’est possible »

-

3ème extrait de notre Grand Entretien qui devait être publié dans le numéro 77 de We Love Tennis Mag. Emmanuel Planque nous parle de son travail avec Fiona Ferro que beau­coup de fans ont décou­vert lors de la dernière édition de Roland‐Garros.

Tout le monde vante l’attitude de Fiona. On sait qu’elle a été entourée par une famille aimante, travailleuse, que ses frères jouaient au tennis. Quelle est la place que le terreau fami­lial occupe dans la construc­tion d’un athlète ? Comment le coach utilise‐t‐il ses valeurs ?
L’éducation est le socle essen­tiel sans lequel rien n’est possible. Le rapport qu’a Fiona au travail est l’exemple type de valeurs trans­mises par l’éducation. J’en profite quoti­dien­ne­ment. Le respect qu’elle a pour son métier est aussi un héri­tage familial.

Quand j’ai demandé à un coach renommé ce qu’il pensait du team Planque/Ferro, il m’a répondu : « S’ils conti­nuent à bosser comme cela, ils iront loin. Fiona est la seule joueuse trico­lore à pouvoir gagner prochai­ne­ment des tour­nois du Grand Chelem. » Tu prends cela comme un compli­ment ? Une menace ? Tu n’en tiens pas compte ?
Avant tout, même si je ne sais pas de quel entraî­neur il s’agit, j’ai envie de lui dire merci. Nous savons pour­quoi nous travaillons, nous traquons le progrès. C’est ce qui donne du sens à notre action. Si cela amène Fiona à réaliser de grandes choses, tant mieux ! Est‐ce une source de pres­sion ? Non, car nous reven­di­quons le droit à l’échec comme le droit au succès. Nous savons que le chemin sera sinueux. Nous savons recon­naître les diffé­rents panneaux qui parcourent la route et nous essayons d’être les plus réac­tifs et « remé­diants » possible.

Instagram
Twitter