Accueil We Love Tennis Mag Emmanuel Planque : « L’éducation est le socle essen­tiel sans lequel rien n’est…

Emmanuel Planque : « L’éducation est le socle essentiel sans lequel rien n’est possible »

-

3ème extrait de notre Grand Entretien qui devait être publié dans le numé­ro 77 de We Love Tennis Mag. Emmanuel Planque nous parle de son tra­vail avec Fiona Ferro que beau­coup de fans ont décou­vert lors de la der­nière édi­tion de Roland‐Garros.

Tout le monde vante l’attitude de Fiona. On sait qu’elle a été entou­rée par une famille aimante, tra­vailleuse, que ses frères jouaient au ten­nis. Quelle est la place que le ter­reau fami­lial occupe dans la construc­tion d’un ath­lète ? Comment le coach utilise‐t‐il ses valeurs ?
L’éducation est le socle essen­tiel sans lequel rien n’est pos­sible. Le rap­port qu’a Fiona au tra­vail est l’exemple type de valeurs trans­mises par l’éducation. J’en pro­fite quo­ti­dien­ne­ment. Le res­pect qu’elle a pour son métier est aus­si un héri­tage fami­lial.

Quand j’ai deman­dé à un coach renom­mé ce qu’il pen­sait du team Planque/Ferro, il m’a répon­du : « S’ils conti­nuent à bos­ser comme cela, ils iront loin. Fiona est la seule joueuse tri­co­lore à pou­voir gagner pro­chai­ne­ment des tour­nois du Grand Chelem. » Tu prends cela comme un com­pli­ment ? Une menace ? Tu n’en tiens pas compte ?
Avant tout, même si je ne sais pas de quel entraî­neur il s’agit, j’ai envie de lui dire mer­ci. Nous savons pour­quoi nous tra­vaillons, nous tra­quons le pro­grès. C’est ce qui donne du sens à notre action. Si cela amène Fiona à réa­li­ser de grandes choses, tant mieux ! Est‐ce une source de pres­sion ? Non, car nous reven­di­quons le droit à l’échec comme le droit au suc­cès. Nous savons que le che­min sera sinueux. Nous savons recon­naître les dif­fé­rents pan­neaux qui par­courent la route et nous essayons d’être les plus réac­tifs et « remé­diants » possible.

Instagram
Twitter