AccueilWe Love Tennis MagGrandChelem n°12 : Tous coachs ?

GrandChelem n°12 : Tous coachs ?

-

Vers un cinquième
GrandChelem

Chaque jour le monde change. Chaque
jour le tennis change. Chaque jour le
monde du tennis change. Chaque jour
de nouvelles données sont à intégrer
pour progresser, progresser, et encore
progresser. A chaque numéro, une nouvelle
maquette, une nouvelle formule
pour surprendre et satis­faire lecteurs et
annon­ceurs. Depuis deux ans et demi,
GrandChelem et son site Welovetennis
s’appliquent à donner un nouvel élan à la
façon de parler, de vivre et de consommer
le tennis. Nous avons pu mesurer toutes
les marques d’amour de la part de notre
jeune public parti­cu­liè­re­ment lors du
premier Salon du Tennis : une première
trans­formée en réus­site (bravo à Marc
Assous, son orga­ni­sa­teur). Cette sympathie
du public du tennis pour notre jeune
projet nous a confortés dans l’idée qu’un
rendez‐vous de plus dans l’année serait
envi­sa­geable. Le voilà, le GrandChelem
supplé­men­taire, un numéro de liaison
entre l’Australie et Roland Garros, en plein
enchaî­ne­ment Indian Wells‐Miami, et juste
avant l’ouverture de la saison de terre battue
à Monte‐Carlo. Une fois de plus, nos
grands témoins sont au rendez‐vous. Il faut
dire qu’ils nous ont bien coaché. Le coaching
c’est d’ailleurs le grand dossier de
ce numéro 12. A l’heure même où tous les
coachs de la terre se disent prêts à proposer
leur service à Roger Federer, l’occasion
était trop belle pour GrandChelem d’ouvrir
plus large­ment la ques­tion de la place du
coach dans notre société et d’aller lorgner
même vers d’autres hori­zons que le tennis.
La plus belle inter­view de ce numéro – et
peut‐être de l’histoire du journal – sera
en effet la longue entrevue que nous a
accordé un entraî­neur de hand­ball nommé
Claude Onesta. Il est acces­soi­re­ment le
seul coach fran­çais, cham­pion du monde
et cham­pion olym­pique, mais ce qu’il a
à dire dépasse de loin les problèmes de
baballes. Et c’est pour des rencontres avec
ce genre de grand seigneur, porteur de
valeurs humaines fortes, que nous faisons
ce journal. Merci Claude et merci à tous
les autres éduca­teurs, Toni, Patrice, Patrick,
Sam, Ronan, Cédric, Edgar, Makis, qui
nous ont livrés le fond de leur expérience.
Prenez le temps de digérer leur message.
Car c’est une parole qui vaut bien un
5ème GrandChelem.

Cliquez ici !

Ou sur Calameo : (merci les internautes !)

Et pour répondre à mme Tursunov, GC 11 est toujours consul­table sur http://www.welovetennis.fr/a‑ne-pas-manquer/10721-marraine-amelie-soyez-benie

Instagram
Twitter