Accueil We Love Tennis Mag La Rafa Nadal Academy est toujours en mouvement

La Rafa Nadal Academy est toujours en mouvement

-

Ce texte a été édité dans le numéro 75 de We Love Tennis Magazine

Née en 2016, la Rafa Nadal Academy ne cesse de vouloir progresser. Après avoir trouvé son rythme de croisière, elle change encore de braquet avec un agrandissement de ses installations, notamment pour accueillir plus d’élèves dans son programme de sport-études qui est un vrai succès.

Pour comprendre la philosophie de l’enseignement du côté de Majorque, il suffit de s’entretenir avec un coach tricolore qui a posé ses valises en Espagne. Arrivé avec ses diplômes français en poche, Jérémy Paisan a vite compris que chez «  Rafa  », il allait devoir changer de méthodes. «  En France, on privilégie les séances courtes et les aspects très techniques. Par exemple, sur un exercice, on va faire huit frappes, analyser les erreurs et recommencer. Ici, on est sur un timing différent. La série fera au moins 30 frappes et on essaiera surtout de maintenir une constance, une cadence, mettre la balle dans le court, toucher les zones.  » En une petite phrase, Jérémy résume ce qui fait la différence entre l’école à la française et l’école espagnole. C’est peut-être pour cela que plus de 40 nationalités différentes sont présentes à l’année sur un site en tout point exceptionnel. «  C’est un petit paradis du tennis. Avec l’extension, il va prendre une autre dimension, nous allons pouvoir nous appuyer sur un nombre de courts couverts important. Même s’il pleut rarement, cela va quand même changer notre vie. En matière de compétitions, nous pourrons aussi accueillir plus d’événements, plus de stagiaires, ainsi que des étudiants supplémentaires à l’année. Ce n’est pas un développement irréfléchi, nous voulons surtout répondre à une demande  », explique Jérémy. Il faut dire que le label «  Rafa  » a une renommée mondiale presque incomparable. Rafa est un exemple d’abnégation sur le court et tout le monde sait que c’est tout autant à son travail qu’à son talent qu’il doit d’avoir pu construire un palmarès aussi incroyable, notamment sur terre battue. «  Rafa est chez lui ici, et il est très souvent présent avec nous quand il le peut. Dès qu’il n’est pas sur le circuit, il tape la balle sur les courts, c’est un régal pour les étudiants qui peuvent aussi se mesurer à lui de temps en temps. Rafa est très impliqué et veut toujours rester informé de ce qu’il se passe avec les étudiants. Il est très attentif à tous les petits détails, rien n’est laissé au hasard. Il tient vraiment à ce que les étudiants se sentent bien, qu’ils aient les moyens de s’épanouir, que nous soyons finalement autant des coachs de vie que des entraîneurs de tennis. Nous portons aussi une vision que Rafa nous a inculquée, ce sont des valeurs comme l’honnêteté, le travail, le respect. Tout cela doit se concentrer dans l’attitude sur le court  ».

Un discours confirmé par son oncle Toni Nadal, le directeur du centre, dont le rôle est devenu très actif depuis qu’il n’accompagne plus son neveu sur le Tour  : «  Toni a des principes très clairs en termes de jeu, de technique, de tactique, ses conseils sont précieux et son expérience est d’une richesse incroyable. Il vient tous les jours sur les courts pour nous épauler et nous encourager. Il agit presque comme un père avec ses enfants, renforçant l’idée que nous formons une grande famille  », poursuit Jérémy.

Une grande famille qui a dû faire face au Covid-19 avec ses étudiants qui sont restés sur place pendant la période de confinement. Lors de la remise des diplômes, pour récompenser toute la promotion, Rafael Nadal a eu la bonne idée de leur offrir un petit message de son ami Roger Federer et de Maria Sharapova. Tous les deux ont insisté sur quelques mots qui sont l’ADN de l’académie  : le travail, bien sûr, mais aussi le plaisir, la passion et le jeu. «  Tous les étudiants ne seront pas des champions, mais notre job est de leur donner les moyens de tenter d’atteindre cet objectif et de faire le maximum pour qu’ils puissent progresser en tant que tennismen, mais aussi en tant qu’hommes  », conclut Jérémy Paisan. 

Nathan Trouvé, 12 ans  : «  J’aime bien la façon dont les coachs nous parlent, ça motive plus  »C’est dans les colonnes de L’Équipe que s’est exprimé Nathan Trouvé, jeune espoir de 12 ans, venu en Espagne pour continuer à progresser. Auparavant, il s’entraînait au club de la Villa Primrose, à Bordeaux, mais aussi à la Ligue de Guyenne  : «  Je voulais venir à l’académie, pas parce que c’était Rafa, mais plus à cause du système et de la mentalité espagnole, que j’aime beaucoup. À l’entraînement, ce ne sont pas tant les exercices qui changent, mais la façon dont ils te poussent, c’est différent. J’aime bien la façon dont les coachs nous parlent, ça motive plus.  »

La journée type d’un étudiant
Une journée d’un étudiant est coupée en deux. La matinée est dédiée à l’école en mode «  US » de 8 h 30 à 13 h. L’après-midi est consacrée au tennis (2 h 45) avec une belle «  tranche  » de fitness. Le samedi, les étudiants font de la compétition et le dimanche est off.

Une extension naturelle 
Initialement composée d’un seul court couvert, celui, fameux, où Rafael Nadal se prépare souvent à l’intersaison, et 19 courts extérieurs, la Rafa Nadal Academy proposera bientôt dix courts couverts, dont trois sur dur et sept sur terre battue semi-couverte, ainsi que huit courts supplémentaires en terre battue. Les installations de l’académie seront alors uniques en Europe avec 19 courts en dur extérieur, 15 courts de terre battue, dont sept semi-couverts, quatre courts en dur couverts, soit un total de 38 courts de tennis. À ces installations, il convient d’ajouter un terrain de football, sept pistes de padel, deux courts de squash, une piscine de 25 mètres, une piscine couverte, un centre de fitness et un spa.

Pour en savoir plus  : www.rafanadalacademy.com 

Instagram
Twitter