Wimbledon
Shocking Wimbledon : la surprise Washington (5/7)



Capture d'écran de YouTube

A moins d’une semaine de Wimbledon, la rédaction de welovetennis.fr a décidé de vous faire revivre sept surprises qui ont bouleversé ce tournoi légendaire. Une sélection non exhaustive tant l’histoire du Grand Chelem britannique est riche. Victoire surprise ou défaite cuisante, chaque événement choisi a participé un peu plus à la renommée du plus prestigieux des tournois du Grand Chelem.

Le contexte…

Triple tenant du titre, Pete Sampras débarque au All England Club comme grand favori. A la surprise générale, « Pistol Pete » se fait surprendre par Richard Krajicek en quarts de finale de l'édition 1996. La stupeur est énorme à Londres, d’autant plus que la partie basse du tableau est totalement ouverte depuis l’élimination de Boris Becker, tête de série numéro 2 et finaliste sortant, au troisième tour par l’étonant qualifié sud-africain, Neville Godwin. Une ouverture dont va saisir MaliVai Washington, 20e mondial à l’époque…

Le fait…

Le natif de Glen Cove réussit un premier exploit en éliminant le numéro 9 mondial, Thomas Enqvist, au deuxième tour. Alors qu’il profite d’un tableau ouvert, il réalise une improbable remontada en demi-finale face à son compatriote et ami d’enfance, Todd Martin. Mené 5-1 au cinquième acte, il parvient à s’imposer 5-7, 6-4, 6-7(6) 6-3, 10-8. Vingt-et-un ans après la légende Arthur Ashe, MaliVai Washington devient le premier afro-américain à atteindre une finale de Grand Chelem. En finale, le géant hollandais, Richard Krajicek, ne lui laisse pas la moindre chance et s’impose 6-3, 6-4, 6-3. "J’étais en finale du plus grand tournoi du Grand Chelem au monde, se souvient l’intéressé pour l’ATP. J’ai eu 13 jours incroyables à Wimbledon cette année-là, mais Richard en a eu 14. J’aimais jouer Wimbledon mais mon but était de gagner le titre…"



Ce qui a changé…

Après cette finale, MaliVai Washington n’a rejoint qu’à une seule reprise une deuxième semaine de Grand Chelem (un huitièmes de finale à l’Open d’Australie 1997). Trois ans après sa finale londonienne, il met un terme à sa carrière professionnelle avec quatre titres au compteur et une pointe à la 11e place mondiale en 1992. Après sa carrière, il a été consultant pour ESPN.

Shocking Wimbledon : la sensation Lewis (4/7)

Shocking Wimbledon : Federer out (3/7)

Shocking Wimbledon : le jour de gloire de Bartoli (2/7)

Shocking Wimbledon : la folie Marcus Willis (1/7)

Tous les produits de Roger Federer sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.