Wimbledon
Isner en faveur du tie-break au cinquième

John Isner est bien placé pour en parler, lui qui a disputé le match le plus long de l’histoire (11h05) face à Nicolas Mahut en 2010 à Wimbledon et cette demi-finale de 6h36 face à Kevin Anderson. En conférence de presse comme le relaie L’Équipe, l’Américain a expliqué qu’il "avait demandé à l’arbitre le tie-break au cinquième set pour plaisanter". Néanmoins, le vainqueur du Masters 1000 de Miami explique "être un partisan d’un changement de règles".