Wimbledon
Federer : "Ça change quelque chose d’être tête de série numéro 2 ? Non"



Après son dixième sacre sur le gazon de Halle, Roger Federer s'est exprimé sur son état de forme du moment et la manière dont il envisageait Wimbledon cette année.

Belle semaine pour le Suisse puisqu'il vient de réaliser sa décima à Halle. Un tournoi néanmoins éprouvant où le numéro trois mondial a dû batailler pour l'emporter : "C’était une grosse semaine et c’est toujours important à mon âge de penser que je peux tenir cinq matchs en six jours, avec des matchs difficiles en cours de route." En effet, il a été emmené dans un troisième set par Jo-Wilfried Tsonga et Roberto Bautista-Agut lors de deux matchs consécutifs. "Mais je me sentais vraiment bien, notamment dimanche (en finale contre Goffin). De ce point de vue, je pense que c’est très positif."

Le Suisse aborde donc Wimbledon dans de très bonnes conditions mais va quand même se reposer pendant quelques jours : "Je veux prendre quelques jours de congé. Je vais parler à l'équipe pour savoir si elle veut avoir un, deux ou trois jours de repos ou un autre jour de congé au cours de la semaine." Il reste donc en forme, même à bientôt 38 ans : "En plus, à côté de gagner, je me sens aussi bien physiquement." Cela fait de lui une fois de plus l'un des grandissimes favoris de la quinzaine londonienne, avec Novak Djokovic puis Rafael Nadal.

Enfin, "Rodgeur" relativise quant à la polémique du fait qu'il soit tête de série numéro 2 (devant Nadal) alors qu'il est le troisième joueur mondial : "Cela ne changera rien si Rafa est dans ma partie de tableau. Ok, je suppose que vous pourriez dire que j'évite Novak (Djokovic) en demi-finales. Mais au bout du compte, c'est tellement loin. Ça change quelque chose d’être tête de série numéro 2 ? Non, pas vraiment." Le champion aux vingt titres du Grand Chelem n'a donc pas encore la tête aux demi-finales. Il le devrait puisque depuis cinq ans, il a remporté Halle à trois reprises. A chaque fois, il avait atteint la finale (en 2014 et 2015) au All England Club et avait même remporté le tournoi en 2017. Ce qui laisse entrevoir le meilleur pour Federer et pourquoi pas, s'adjuger un 21e titre du Grand Chelem.