Wimbledon
Wawrinka: "J'appréhende mon duel face à Opelka"



Opposé au Belge Ruben Bemelmans (171e), Stan Wawrinka n'a pas eu de souci à se faire hier au premier tour de Wimbledon. Il s'impose 6-3 6-2 6-2. Après sa victoire facile, il s'est exprimé sur cette quinzaine londonienne en conférence de presse. Extraits.

Sur son état de forme...
"C'était un très bon match. Je suis content, c'est vrai que c'est un premier tour. Il y a des petits réglages à mettre en place, mais quand je vois le score, la façon dont j'ai joué, je suis très content. C'était un match complet et solide. On peut toujours mieux faire mais il n'y avait pas besoin d'en faire plus aujourd'hui. Ce qui est important c'est ma solidité sur toute la rencontre. En fin de match, j'ai essayé d'être un peu plus agressif. Ça s'est très bien passé au niveau du score. C'est un bon premier match quand tu sais que la quinzaine peut être longue."

Sur l'état du gazon...
"Le gazon est plus lent et c'est logique car personne n'a été autorisé à jouer dessus. Les conditions sont donc nettement différentes que celle des courts réservés à nos entraînement. L'herbe est plus haute. C'est bien sur quelque chose auquel on s'y attend mais il faut aussi très vite s'adapter. Jouer en premier ce matin à 11H, c'est toujours particulier mais j'aime bien, je préfère jouer tôt de toute façon et fouler ce gazon tout neuf, c'est toujours spécial, c'était un vrai billard."

Sur son futur adversaire...
"J'appréhende mon duel face à Opelka. C'est clair que c'est un très très gros serveur. Ca va être un match compliqué, encore plus sur gazon. Je sais que je vais avoir peu d'occasions de le breaker. Il faudra rester calme et positif. C'est là où la tête joue beaucoup par rapport à la frustration justement. L'avantage, c'est qu'il ne faut pas se poser mille questions car tu sais ce que tu as à faire. Je vais être agressif sur mon jeu de service. Je vais tenter de le faire jouer à maximum en retour et puis ce sera à moi de trouver les petites opportunités."

Sur son nouveau coach
"Je l'ai pris (Vallverdu) pour progresser sur gazon et prendre son expérience pour voir ce qu'il peut m'apporter. Pour moi personnellement, je le fais à cette période de l'année parce que c'est une période où je sais que je vais être au même endroit pendant quatre semaines et je sais qu'on va beaucoup s'entraîner. Et c'est une période assez facile pour le faire. Même si cette collaboration a débuté avant Wimbledon, je ne compte pas me séparer de Daniel à la fin du tournoi."