Wimbledon
Kyrgios persiste et signe


Cette semaine, Nick Kyrgios avait prévenu tout le monde: "Je ne changerai pas
".

Lors de sa conférence de presse après sa défaite face à Rafael Nadal, il a donc gardé son style et sa verve: "Pourquoi devrais-je m'excuser auprès de lui pour l'avoir visé au filet ? Il a combien de tournois du Grand Chelem ? Combien a-t-il d'argent sur son compte ? Il peut prendre une balle dans la poitrine ". Concernant son attitude et ses choix tactiques quelques fois discutables: "J'aime faire le spectacle, le show, c'est dans ma nature. C'était un bon match au final. Je me suis beaucoup amusé aujourd'hui, et je suis certain que beaucoup de monde a regardé ce match. Après je sais aussi que je me réveillerai demain et il y aura quelque chose de négatif concernant cette rencontre".

Enfin, il a bien fallu avoir sa version des faits au sujet des discussions avec l'arbitre. Discussions qui étaient liées au fait que son adversaire prenait trop de temps pour servir ou lorsqu'il devait retourner: "L'arbitre du jour était horrible. Pourquoi ai-je dû attendre que Rafa prenne sa place au moment où je sers".On oubliera pas l'humour car l'Australien est aussi doué dans ce registre. A la question: Pensez-vous que Rafa prenait trop de temps entre les points ? Il a simplement répondu: "Non, il était super rapide". Rafael Nadal et Nick Kyrgios n'iront toujours pas boire une "mousse" ensemble.