Wimbledon
Nadal, le philosophe de la résilience



Il est rare que Rafael Nadal en conférence de presse s'écarte de l'idée de parler de son match. Hier, quand on l'a interrogé sur les contre-performances des joueurs de la « Next Gen » et s'il avait un conseil à leur donner, il a décidé de se transformer en philosophe, spécialiste de l'idée de la résilience. On peut en rire mais cela résume l'état d'esprit de ce champion : "Quand tu vas sur le court, tu peux gagner, tu peux perdre. Vous devez accepter les deux choses. Vous n'êtes peut-être pas en mesure d'accepter le fait que lorsque vous allez sur le terrain, vous pouvez gagner. Mais vous pouvez aussi perdre. C’est ce sport. Il n’y a qu’un gagnant par semaine. Le reste des joueurs perdent. Chaque fois que vous démarrez le tournoi, vous savez qu'il est difficile de ne pas perdre cette semaine car un seul ne perdra pas. En sachant que vous vous battez pour la victoire, vous faites de votre mieux. En fin de compte, bien sûr, gagner est important et spécial. Mais personnellement, ce que je ressens, c’est que lorsque vous faites de votre mieux, quand vous faites ce qui est juste, vous rentrez chez vous en sachant que vous avez fait tout ce que vous pouviez, vous êtes en paix avec vous même. J'ai toujours accepté la défaite, elle fait partie de notre quotidien."