Wimbledon
Nadal : "Je n'ai insulté personne"

Lors de sa conférence de presse après son succès sur Nick Kyrgios, Rafael Nadal a été interrogé par un journaliste sur des paroles qu’il aurait tenu au moment de la victoire. Selon ce journaliste, un confrère lui a dit que l’Espagnol aurait déclaré « pendejo » ou « hijo de puta », deux insultes. Le Majorquin a coupé net le journaliste en affirmant que c’était totalement faux : "C’est faux ! Pendejo est argentin et hijo de puta je ne l’ai jamais dit."

La séquence est à revoir à partir de 5'.