Wimbledon
Le Morning Tea : Federer pour se tester, Nadal pour se rassurer

Le deuxième tour de Wimbledon se poursuit aujourd'hui ! Roger Federer, septuple vainqueur ici, Rafael Nadal, numéro 1 mondial et Serena Williams, maîtresse des lieux sont en programme ainsi que quatre de nos bleus sur les courts aujourd'hui. On espère bien évidemment du Great Tennis pour cette journée ensoleillée !


LES CHOCS DU JOUR

God save the Queen and her tournament ! Bienvenue ladies and gentlemen, oui, "welcome" comme disent nos amis outre-manche. Une fois votre tasse de thé définitivement reposée dans sa jolie coupelle, laissez donc vagabonder votre esprit entre les différents rectangles verdâtres qui s'éparpillent dans cette enceinte de Wimbledon. Entendez-vous au loin sur le Court n°2 ? C'est un revers particulier qui s'agite ! Mais oui ! Il s'agit bien de Richard Gasquet et son "fantastic backhand" face à Nick Kyrgios. Attention Richie, "be careful" ! Du côté du 12, un autre "incredible frenchy" s'active contre un sacré serveur : Gaël Monfils opposé au très grand Jiri Vesely. Tiens ! Ces cris qui résonnent au loin me disent quelque chose... Hello, Maria ! La redoutable Sharapova est en effet confrontée à Timea Bacsinszky. Attention à ne pas trop l'amocher quand même Masha... Ecoutez cette clameur à présent ! C'est une enfant du pays qui joue. C'est... c'est Heather Watson ! Contre Angelique Kerber, ça s'annonce bien compliqué, mais qu'elle n'ait crainte, le peuple britannique est derrière elle ! A présent, on peut ressentir comme la confrontation par courts interposés de deux forces différentes, tout à fait en symbiose... Oh, God ! Here are Rafa and Roger ! Le premier retrouve un certain Lukas Rosol, un très "bad" souvenir pour le Majorquin alors que le second défiera le "big" serveur Gilles Muller. An amazing journey !


LE CHIFFRE DU JOUR : 87,1

87,1. Qui dit gazon, dit ? dit ? Roger Federer, évidemment. Le Suisse est en effet le meilleur joueur sur cette surface depuis le début de l'ère Open. Il a remporté 87,1% des matches qu'il a joués sur herbe. Et présente un ratio de 122 victoires pour 18 défaites. Stupéfiant ! Roger devance ainsi John McEnroe, 85,6% de succès, Björn Borg, 84,7%, Andy Murray, 83,9%, et Pete Sampras, 83,5%. Tenez-vous bien : entre l'année 2002 et l'année 2010, Roger n'a encaissé... qu'une défaite sur la surface. C'était en finale de Wiimbledon 2008, évidemment, face à Rafael Nadal. Gilles Muller est prévenu !


L'AFFRONTEMENT DU JOUR : Roger Federer (SUI/4) - Gilles Muller (LUX)

Roger Federer - Gilles Muller : 3-0
Année Tournoi Surface Score Vainqueur
2005 Indian Wells Dur 6-3, 6-2 Federer
2005 Bangkok Dur 6-4 6-3 Federer
2008 US Open Dur 7-6(5) 6-4 7-6(5) Federer


LE GROS POISSON DU JOUR

Rafael Nadal va certainement revenir aujourd'hui avec une motivation décuplée. Peu convaincant au premier tour contre Martin Klizan, le numéro 1 mondial doit se racheter de sa prestation en demi-teinte, et surtout redonner à ses adversaires l'impression qu'il est toujours aussi montrueux sur gazon. Cela tombe bien, car face à lui se dresse probablement un joueur qu'il aura à coeur d'humilier devant le Royaume : Lukas Rosol ! Un homme dont le nom est entré dans la légende en juin 2012, lors d'un deuxième tour - encore un clin d'oeil de l'Histoire - ici même à Wimbledon pour avoir terrassé le puissant Rafa en cinq manches 6-7(9), 6-4, 6-4, 2-6, 6-4. Ce sera par conséquent une rencontre lourde de sens pour l'Espagnol, d'autant qu'il n'a eu qu'une seule fois l'occasion de le recroiser depuis. C'était en début d'année à Doha, et il n'avait eu besoin que de deux sets pour s'en sortir 6-2, 7-6(7). Il sera favori aujourd'hui... mais peut-être avec un peu de peur au ventre en revoyant surgir les démons du passé !


LA SURPRISE DU JOUR

Adrian Mannarino peut-il le faire ? Pour son deuxième tour, le Français aura du très lourd en face de lui. Le Français sera en effet opposé à un certain Tommy Robredo, actuel 22e joueur mondial. Les deux hommes se sont déjà croisés par le passé, mais c'était il y a longtemps ! En 2009 à Roland Garros, l'Espagnol avait étrillé Adrian 6-2 6-1 6-2. On sait que le 81e joueur mondial n'est pas très à l'aise sur terre et qu'il était plutôt jeune à l'époque (20 ans). Mais aujourd'hui, Mannarino est capable de coups sur gazon, une surface qui lui convient un peu plus. Huitième de finaliste l'an passé, il pourrait profiter des difficultés de Robredo sur la surface. En 12 participations sans inclure celle-ci, il n'a jamais réussi à franchir le troisième tour. Son ratio sur la surface est très légèrement favorable, mais pas extraordinaire (26 victoires pour 22 défaites). Il y aura peut-être bien un coup à tenter pour Adrian. Et il ne serait pas mal inspiré de lâcher les chevaux quand on sait que sa présence dans le top 100 en dépend !


Wimbledon est un moment clé de la saison, raison de plus pour s'équiper rapidement...