Wimbledon
Murray : "J'étais dans un mauvais jour..."

L'avis d'Andy Murray en conférence de presse, après sa défaite face à Grigor Dimitrov, 6-1 7-6(4) 6-2, en quarts de finale de Wimbledon. L'Ecossais est déçu. Et souligne son mauvais match, quand son adversaire, lui, a été excellent du début à la fin.


Sur son match
"Il a été le meilleur joueur sur le court, du début à la fin. Il a mieux joué au tennis que moi, tout simplement, durant l'ensemble de la partie. Dès le début du match, j'ai réussi à me procurer des balles de break - dans les premiers jeux. Mais mon début de rencontre était bien trop pauvre pour faire quoi que ce soit. J'ai plutôt mal démarré. Et je pense que ça lui a donné confiance. Dans ce début de rencontre, j'aurais pu faire du meilleur job et rendre les choses plus compliquées pour lui, mais je n'y suis pas arrivé. Dans le deuxième set, j'ai réussi à revenir et j'ai eu ma chance en fin de manche. C'était le moment décisif. Mais je n'ai pas réussi à en profiter. J'étais dans un mauvais jour, c'est tout."

Sur son bourreau, Grigor Dimitrov
"Il joue bien sur toutes les surfaces. Il se déplace bien, c'est un très bon athlète. Il a aussi beaucoup de variété dans son jeu ce qui l'aise à être performant sur toutes les surfaces. Non, c'est sûr, c'est un gars talentueux. Il a une main très talentueuse, qui lui permet de se tirer de situation compliquées et de gagner des points mal embarqués. Vous pensez que le point est gagné ? Il arrive, il vous sort un superbe coup et vous le perdez. Je ne connais pas son potentiel exact, c'est impossible à dire. Mais il a évidemment fait de gros progrès ces 12 à 18 derniers mois."

Sur sa déception
"Ma plus dure défaite, ici, c'était en 2012, en finale contre Roger Federer. Là, j'ai besoin de m'aérer et d'améliorer certaines choses dans mon jeu. J'ai perdu quelques matches récemment où j'ai lâché dans un set et mal joué. Donc j'ai besoin de réfléchir sur certaines choses, de voir ce qu'il faut améliorer, améliorer ma condition physique et travailler dur. Parce que tout le monde augmente son niveau. Les plus jeunes sont clairement devenus matures et ne cessent de progresser."