AccueilWimbledonAlcaraz : "Un échange sur gazon équivaut à trois ou quatre sur...

Alcaraz : « Un échange sur gazon équivaut à trois ou quatre sur une autre surface »

-

Arrivé sans prépa­ra­tion à Wimbledon, hormis deux matchs (deux défaites) à la Giorgio Armani Classic, une exhi­bi­tion dans le sud de Londres, Carlos Alcaraz découvre l’exi­gence du gazon. Éliminé au 2e tour par Daniil Medvedev en 2021 à Londres, il a très peu d’ex­pé­rience sur cette surface. 

Après sa victoire en cinq sets contre Jan‐Lennard Struff au terme d’un combat de 4h15, le jeune espa­gnol a fait part de son constat. « Il est plus diffi­cile de se déplacer que sur d’autres surfaces. Jouer quatre heures sur du gazon est plus diffi­cile que sur une autre surface, même si vous n’avez pas de longs échanges. Un échange sur gazon équi­vaut à trois ou quatre sur une autre surface. »

Il affron­tera au prochain tour Tallon Griekspoor, tombeur de Fabio Fognini.