AccueilWimbledonAttention ! Dangers à éviter (1/2)

Attention ! Dangers à éviter (1/2)

-

Le tirage au sort aura lieu demain matin à Wimbledon. Si les 32 têtes de série peuvent s’estimer rela­ti­ve­ment proté­gées, car exemp­tées de duels face aux membres du Top 32 avant les seizièmes de finale, certains joueurs seront à éviter d’entrée. Coup de projec­teur sur 8 dangers potentiels.

8 – Gilles Muller (LUX), 54e

A 29 ans, le Luxembourgeois a pris conscience qu’il ne lui restait plus tant d’an­nées à jouer sur le circuit. Du coup, depuis plus d’un an, l’ex‐quart fina­liste à l’US Open met les bouchées doubles à l’en­traî­ne­ment. « Je suis beau­coup plus impliqué qu’a­vant, j’ai réalisé quelle chance j’avais de disputer des tour­nois comme les Grands Chelems. Je fais des efforts et ça paie » nous confiait‐il ainsi au Moselle Open en septembre dernier. Gilles Muller, gaucher, est un excellent serveur qui affec­tionne parti­cu­liè­re­ment les surfaces rapides. Capable de très bien volleyer, il peut, dans un bon jour, poser des problèmes à n’im­porte qui. 

7 – Ivo Karlovic (CRO), 57e

Quart‐finaliste à Wimbledon en 2009, Ivo Karlovic a déjà prouvé qu’il était diffi­cile à battre sur gazon. Sur cette surface, ses services surpuis­sants sont quasi‐impossibles à retourner. Encore plus sur herbe qu’ailleurs, tout se joue souvent sur un coup de dés, lors de tie‐breaks parti­cu­liè­re­ment stres­sants. Même si Karlovic n’a pas gagné beau­coup de matches cette année (9 pour 11 défaites), il reste une vraie plaie sur cette surface. Si on ne le voit pas battre un Federer ou un Nadal, le grand Ivo pour­rait très bien faire tomber quelques têtes de série moins bien clas­sées. Méfiance donc…

6 – Nicolas Mahut (FRA), 67e

Nicolas Mahut va bien, merci pour lui. Fort de sa belle perfor­mance à Roland Garros (battu au 3e tour en 4 sets par Federer), l’Angevin est en pleine confiance. Il vient même de battre Andy Murray, numéro 4 mondial, au Queen’s, c’est vous dire ! Vainqueur de Wimbledon chez les Juniors en 2000 et perdant héroïque du plus long match de l’his­toire du tennis face à John Isner sur le court 18 du All England Club, « Nico » a vécu ses plus belles émotions tennis­tiques à Londres. Il adore cette surface et son jeu y sied parfai­te­ment. Sa science du service‐volée pour­rait faire dérailler plus d’une tête de série. Attention, Mahut est en forme !

5 – Grigor Dimitrov (BUL), 65e

A Roland Garros, Grigor Dimitrov était passé tout près de mener deux manches à zéro face à Richard Gasquet, solide membre du Top 15 sur terre battue. Pétri de talent, le Bulgare avait alors prouvé qu’il était petit à petit en train de mettre en place son jeu et d’ex­ploiter son poten­tiel. Au Queen’s la semaine dernière, Dimitrov a atteint les demi‐finales d’un tournoi ATP pour la première fois de sa carrière. En pleine progres­sion, il a besoin d’un déclic pour véri­ta­ble­ment exploser. Ce pour­rait être cette année à Wimbledon. Son physique, encore un peu léger, sera moins mis à l’épreuve que sur une surface comme la terre battue. Il a le jeu pour gêner n’im­porte qui, les coups pour faire mal de n’im­porte quel endroit du court. Jo‐Wilfried Tsonga, demi‐finaliste à Wimbledon l’an passé, l’avait battu au deuxième tour, mais en souf­frant énor­mé­ment (victoire 6–7 6–4 6–4 7–6). Cette année, Dimitrov pour­rait bien passer quelques tours de plus…

Le livre « Grand Chelem, mon amour » est dispo­nible. Retrouvez les 40 matches de légendes de la décennie 2001–2011. Un livre de la rédac­tion de GrandChelem/Welovetennis.