AccueilATP"Avec Djokovic, ce n'est jamais fake ou surfait ; certains le critiquent mais...

« Avec Djokovic, ce n’est jamais fake ou surfait ; certains le critiquent mais ceux qui le connaissent en dehors le savent : il est naturel », explique Nemanja Radulovic, violoniste franco‐serbe

-

Violoniste franco‐serbe et artiste du pres­ti­gieux label Deutsche Grammophon, Nemanja Radulovic, inter­viewé par nos confrères de L’Equipe, revient sur ses liens parti­cu­liers avec Novak Djokovic qu’il connait depuis environ cinq ans.

« Dans les pays des Balkans, les mêmes orchestres jouent pour des mariages, des fêtes et des enter­re­ments. C’est ce que montrent les films de Kusturica : des pleurs et des fous rires, de la beauté comme les choses les plus diffi­ciles à regarder. Ce que j’aime bien, avec Novak, c’est qu’il a une grande sincé­rité avec ses émotions. Ce n’est jamais fake ou surfait ; certains le critiquent mais ceux qui le connaissent en dehors le savent : il est naturel. Et s’il y a une leçon à apprendre de Novak, c’est celle‐là : savoir trans­former tout ce qui pour­rait vous toucher néga­ti­ve­ment en quelque chose de plus beau. Cette sincé­rité envers la vie et envers lui‐même, les gens la voient. Quand il parle tennis, ça se sent, c’est l’amour total. »