AccueilWimbledonBonzi c’est la France qui rit

Bonzi c’est la France qui rit

-

Benjamin Bonzi en a bavé mais il s’est imposé au premier tour de Wimbledon après une rude bataille face à l’Argentin Marco Trungelliti (209e), issu des quali­fi­ca­tions comme lui : 6–1, 1–6, 4–6, 6–3, 6–4 en 2h34 de jeu. 

Après Richard Gasquet, Antoine Hoang, Jérémy Chardy et Gaël Monfils chez les hommes et Alizé Cornet et Clara Burel chez les dames, Bonzi devient donc le septième Tricolore qualifié pour le deuxième tour au All England Club. Un moindre mal après les défaites de Pouille, Tsonga, Humbert, Barrère, Simon, Garcia, Ferro et Mladenovic.

Une série de quatre victoires de rang pour le 119e mondial qui tentera de réaliser l’ex­ploit au prochain tour face au très frin­gant Marin Cilic. 

Instagram
Twitter