Accueil Wimbledon Ces joueurs à éviter pour les cadors

Ces joueurs à éviter pour les cadors

-

À deux jours du tirage au sort de Wimbledon (prévu vendredi à partir de 11 heures), les têtes de série du tournoi savent que certains spécialistes seront à éviter dès le premier tour sur le gazon du All England Club. Tour d’horizon de ces joueurs à ne pas prendre pour une entrée en lice.

Avec l’annonce officielle des 32 têtes de série pour Wimbledon (1 au 14 juillet), les cadors savent désormais quels sont les joueurs à éviter pour le premier tour lors du tirage au sort. C’est le cas du Chilien Christian Garin, quart de finaliste à Hertogenbosch, ou du puissant joueur allemand Jan-Lennard Stuff, demi-finaliste à Stuttgart. Quatre joueurs tricolores, qui ont la main verte, ne seront pas bon à prendre pour une entrée en lice. Il s’agit de Pierre-Hugues Herbert, demi-finaliste à Halle, Adrian Mannarino, vainqueur du tournoi d’Hertogenbosch et huitième de finaliste au All England Club en 2013, 2017 et 2018, Richard Gasquet, demi-finaliste aux Pays-Bas, ou encore de Jo-Wilfried Tsonga. Malgré la défaite, le Manceau a affiché un beau visage face à Roger Federer au deuxième tour d’Halle, ne s’inclinant qu’en trois sets.

Des Tricolores en embuscade, le piège Kyrgios

Taylor Fritz, actuellement qualifié pour les quarts de finale d’Eastbourne, sera aussi un sacré client comme Feliciano Lopez, récent vainqueur du Queen’s et dont la surface verte colle parfaitement à son jeu vers l’avant. Malgré son inconstance et ses frasques actuelles, Nick Kyrgios sera un véritable piège pour les stars du circuit. Le fantasque joueur australien est capable du pire comme du meilleur, surtout sur gazon, une surface qu’il adore. L’incertitude réside dans son état d’esprit actuel car il possède toutes les armes pour aller loin, très loin à SW19. Bien qu’il soit en perte de confiance (défaite encore au premier tour du Queen’s), Grigor Dimitrov ne constituerait pas un cadeau pour une entrée en lice. Les grands serveurs américains que sont Reilly Opelka ou encore Sam Querrey (demi-finaliste en 2017 et actuellement qualifié pour les quarts à Eastbourne) pourraient aussi être des véritables traquenards.

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook