AccueilWimbledonDjokovic à un journaliste : "Je ne me considère pas comme un...

Djokovic à un journaliste : « Je ne me considère pas comme un mauvais garçon. C’est ton opinion »

-

Auteur d’une nouvelle prome­nade de santé sur le Centre Court ce mercredi face à Marton Fucsovics (6–3, 6–4, 6–4), Novak Djokovic s’est donc qualifié pour sa 10e demi‐finale à Wimbledon et sa troi­sième de rang. Plus que jamais en passe d’égaler les records de Roger Federer et Rafael Nadal avec 20 titres du Grand Chelem, le numéro 1 mondial a été inter­rogé sur ce sujet en confé­rence de presse. Seul problème, la ques­tion posée par le ou la jour­na­liste est plus que limite, pour ne pas dire ridi­cule : « Qu’est‐ce que ça fait d’être un peu le mauvais garçon qui court après Roger Federer et Rafael Nadal toutes ces années ? »

Très calme, le numéro 1 mondial a répondu avec beau­coup d’in­tel­li­gence alors qu’il aurait pu, logi­que­ment, s’agacer : « Je ne me consi­dère pas comme un mauvais garçon. C’est ton opinion. Je ne cours après personne. Je fais mon propre chemin et mon propre voyage et ma propre histoire. J’ai le privi­lège de faire partie de l’his­toire du sport que j’aime. Les statis­tiques me motivent beau­coup à donner mon meilleur tennis dans les épreuves qui comptent le plus dans notre sport. » Limpide.

Instagram
Twitter