AccueilWimbledonDjokovic : « Ce qui se passe est évident, je dois jouer 90%…

Djokovic : « Ce qui se passe est évident, je dois jouer 90% de mes matchs avec le public contre moi »

-

Numéro 1 mondial et en passe de rejoindre, voire de détonner, Rafael Nadal et Roger Federer concer­nant les titres du Grand Chelem, Novak Djokovic sait qu’il est rare­ment le chou­chou du public. Comme lors de son duel au troi­sième tour face à Denis Kudla où les spec­ta­teurs pous­saient pour voir une quatrième manche. Une donnée qui trans­cende géné­ra­le­ment le Serbe mais qui peut aussi l’amener à surréagir, surtout lorsque certains « s’amusent » à la provoquer.

« Pour être honnête, ce qui se passe est évident. Nous le voyons tous. Je dois jouer 90 % de mes matchs avec le public contre moi. Non seule­ment je dois affronter mon rival, mais aussi les tribunes. Les endroits où je reçois plus de soutien que mon adver­saire sont rares. C’est quelque chose auquel je suis habitué, mais d’un autre côté, je suis un être humain avec des émotions, donc c’est normal que parfois ça m’ar­rive et m’agace quand quel­qu’un me provoque. Il y avait quelques personnes, mais je ne veux pas entrer dans les détails. Mes réac­tions étaient explo­sives, peut‐être plus explo­sives qu’elles ne devraient l’être, mais je devais les sortir de ma tête et les remettre à leur place. »

Instagram
Twitter