AccueilWimbledonDjokovic débute bien

Djokovic débute bien

-


Novak Djokovic se qualifie pour le deuxième tour, à Wimbledon. Une victoire facile contre Juan Carlos Ferrero, en trois sets, 6–3, 6–3, 6–1. Après une entrée en matière timide, le numéro un mondial s’est baladé sur le court central.

Il y a des endroits dans lesquels on reprend vite les bonnes habi­tudes. Le Center Court de Wimbledon fait partie de ceux là pour Djokovic. Le tenant du titre débute sa conquête d’un deuxième titre, à Londres, par une victoire convain­cante. Le Serbe s’im­pose, en trois manches, 6–3, 6–3, 6–1, contre Juan Carlos Ferrero sur ce même court central qui l’avait sacré l’an dernier. Après des débuts timides, le Serbe se fait même breaker dans les premiers jeux du match, avant que Novak ne contrôle les débats. Du fond du court, il place ses coups. La nouvelle tunique de Ferrero ne le rend pas plus fort. Face à Djokovic, il aurait fallu sortir le grand jeu. L’ancien numéro un mondial fait bien un peu de résis­tance avant de voler en éclats dans le dernier round, jusqu’à même être mené 5–0. Bref, un vrai tour de chauffe pour Novak.

Et pour­tant le Serbe se méfiait de ce premier tour qui sentait le piège face à l’Espagnol. « Après tout ce que Juan carlos a vécu, tout ce qu’il a traversé, il est toujours là et essaie de revenir au Top. Il est toujours dange­reux. Selon moi, il joue aussi bien qu’il y a quatre ou cinq années. » Coup de bluff ou réelle incer­ti­tude pour le numéro un mondial ? De l’in­cer­ti­tude, en tout cas, le Serbe pouvait en avoir avant de refouler le gazon londo­nien. Mis à part ce match d’ex­hi­bi­tion contre Andy Murray, Nole n’avait pas encore joué le moindre point sur herbe depuis Roland Garros. Apparemment, l’en­traî­ne­ment a suffi. Et la tran­si­tion terre battue‐gazon s’or­chestre de la meilleure des manières. Novak peut serrer le point. L’étape londo­nienne est lancée.

Federer pour une première

Article précédentPHM abandonne !
Article suivantTour de chauffe pour Djokovic ?