AccueilWimbledonDjokovic était trop fort

Djokovic était trop fort

-

On avait envie d’y croire, de rêver, mais la marche était trop haute. Sans forcé­ment réaliser son meilleur match, Novak Djokovic était plus fort que Richard Gasquet. Le Serbe se qualifie pour sa quatrième finale de Wimbledon en s’imposant en trois sets, 7–6(2) 6–4 6–4. Nole peut désor­mais regarder tran­quille­ment le choc entre Andy Murray et Roger Federer pour connaître son prochain adversaire.

L’exploit n’a pas eu lieu. La raison est toute simple. Novak Djokovic est simple­ment au‐dessus de Richard Gasquet. Le Biterrois pourra nourrir des regrets sur ce premier set qui aura été déter­mi­nant. Malgré le break concédé d’entrée (2–0), Richie réagit aussitôt. Les débats sont lancés et s’équilibrent. Chacun des joueurs conservent sa mise en jeu. Richie laisse peut‐être filer une belle occa­sion à 5–5 0–15 avec un smash tout fait qui aurait pu faire douter son adver­saire. Car le Serbe ne réalise pas son meilleur set. Il est assez nerveux, se parle et commet beau­coup de fautes directes (13 dans cette première manche). Mais au jeu décisif, le Frenchie est lâché par son coup droit : quatre fautes qui lui causent la perte de ce tie‐break (7–2).

Un service absent

Cette première manche lui fait mal et constitue le tour­nant de cette rencontre. Comme au début du match, le Tricolore cède sa mise en jeu d’entrée. Son service aura juste­ment été un point faible. Sur l’ensemble de la rencontre, il n’a réussi que 51% de premières balles et commis six doubles fautes. Tout l’inverse de Novak Djokovic (76%). À chaque fois que le Frenchie a eu la moindre petite oppor­tu­nité, le numéro 1 mondial a été intrai­table avec son service : soit des très bonnes premières, soit des aces. Ça aide. 

Djokovic défendra son titre

Au troi­sième set, l’issue semble inéluc­table. Terrible pour Richie. Maintenant, ce Wimbledon 2015 restera parti­cu­liè­re­ment réussi aussi bien sur son niveau de jeu que sur son atti­tude, que l’on n’a pas cessé de souli­gner. Il pourra prolonger le plaisir sur gazon avec ce quart de finale de Coupe Davis la semaine prochaine au Queen’s. Novak Djokovic dispu­tera sa quatrième finale de Wimbledon, la 17eme en Grand Chelem. Mais surtout, après sa terrible désillu­sion de Roland‐Garros, le numéro 1 mondial défendra son titre. Et ça, c’est très fort. En se sortant de son jour sans en huitièmes de finale face à Kevin Anderson, Nole semble lancer à grande vitesse. Et il sera bien diffi­cile à stopper…

Article précédentDjokovic en finale !
Article suivantDjokovic, acte IV