Accueil Wimbledon Djokovic : "Je ne crois pas à la stagnation"

Djokovic : « Je ne crois pas à la stagnation »

-

A quelques heures de défendre sa couronne londonienne à Wimbledon, Novak Djokovic s’est confié à la presse britannique. Le Serbe évoque notamment sa façon d’appréhender une surface comme le gazon, sa philosophie ou encore le retour à la compétition de son ami Andy Murray.

Sur sa façon de jouer sur gazon…
« Tout au long de ma carrière, mon jeu a été basé sur mes mouvements et sur le fait d’essayer de récupérer beaucoup de balles. Ma défense est excellente, mais j’essaie, surtout sur l’herbe, d’être plus agressif, de prendre la balle plus tôt, de servir et de volleyer. C’est logique parce que c’est une surface rapide, il suffit simplement d’être plus agressif, de varier et de slicer un peu plus que d’habitude. »

Sur sa façon de progresser d’année en année…
« Vous pouvez toujours essayer de vous améliorer. Je ne crois pas à la stagnation. C’est soit la progression, soit la régression. C’est une philosophie de vie, alors j’essaie toujours de voir les choses d’une façon à les améliorer. Parfois, je vais probablement trop loin et je suis trop critique envers moi-même. Mais je crois que cela m’a amené là où je suis. »

Sur le retour d’Andy Murray sur les courts après son opération de la hanche…
« C’est formidable de le voir revenir, sourire, s’amuser, bien jouer et être en bonne santé. Nous partageons une relation spéciale depuis l’âge de 11 ans, nous nous sommes toujours respectés et avons eu de belles batailles. C’est ce que je lui ai dit en Australie et après, quand nous nous sommes échangé des textos : j’espère que nous pourrons nous revoir sur les courts. Andy a une excellente réputation sur le circuit, c’est certain. »

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook