Accueil Wimbledon Djokovic : "Quand le public scandait Roger, je m'obligeais à entendre Nole"

Djokovic : « Quand le public scandait Roger, je m’obligeais à entendre Nole »

-

Novak Djokovic est passé près de la défaite, ce succès est donc encore plus important pour le Serbe comme il l’a expliqué en conférence de presse.

« Ce fut un énorme soulagement à la fin. C’est ce pour quoi vous travaillez et vivez. Ces victoires valorisent chaque minute passée sur le terrain. Je me suis promis de rester calme lors de cette finale et je suis heureux d’y être parvenu. En ce qui concerne le public, je savais que cela allait être comme ça. Je n’ai pas été surpris. Ce match n’a pas été le plus difficile de ma carrière, celui en Australie en 2012 en finale face à Rafael Nadal fut plus dur. De plus, mentalement, c’était vraiment autre chose aujourd’hui. De toute façon, j’essaie toujours de jouer le match dans mon esprit avant d’aller sur le terrain. Je ne pouvais pas prévoir ce scénario, mais je me suis projeté en tant que vainqueur. L’autre point c’est qu’il n’y a pas de formule magique pour trouver du courage. Si vous voulez gagner un match de ce type, vous devez bien jouer pendant 5 heures et ne rien lâcher, vous forcez d’y croire. Si vous avez la majorité de la foule de votre côté, cela vous donne de l’énergie. Si ce n’est pas le cas, vous devez trouver l’énergie en vous. Parfois, vous essayez donc d’ignorer la foule, et quand ils scandent Roger, vous vous obligez à entendre Nole. C’est vrai que je me rapproche de Rafael et de Roger, mais il faut aussi souligner qu’ils continuent à gagner des titres du Grand Chelem. Après je dois bien avouer que ce sont ces deux gars qui sont l’une des raisons pour lesquelles je joue encore à ce niveau, ils me motivent à faire encore mieux. »

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook