AccueilWimbledonHubert eats Federer

Hubert eats Federer

-

Favori légi­time de son quart de finale face au très discret polo­nais Hubert Hurkacz, Roger Federer est tombé sur plus fort que lui ce mercredi à Wimbledon.

Alors que certains commen­çaient déjà à rêver d’une finale entre Novak Djokovic et Roger Federer, Hubert Hurkacz n’était pas vrai­ment de cet avis. Excellent tombeur de Daniil Medvedev au tour précé­dent, il a tout simple­ment fait la leçon au maître des lieux.

Lent, presque mou dès les premiers échanges, le Suisse comprend rapi­dem­ment que ce match ne sera pas une partie de plaisir. Breaké dans le sixième jeu, il concède rapi­dem­ment la première manche et semble vouloir se tourner sur la deuxième.

Bien lui en a pris puis­qu’il prend d’en­trée le service de son adver­saire. Mais le rend quelques jeux plus tard. C’est un fait, Federer n’est pas dans son match et se permet même de manquer l’im­man­quable sur certains coups droits « donnés ». En face, Hubert a une tactique bien précise : ne pas donner de points gratuits et garder une balle très basse, très fusante. Une stra­tégie ultra payante puis­qu’il remporte le jeu décisif du deuxième set et mène désor­mais deux sets à rien face à l’homme aux 8 Wimbledon.

Le troi­sième set se révè­lera comme un véri­table chemin de croix pour le Bâlois qui ne met plus une balle dans le court. Tout le contraire d’Hurkacz qui continue d’ap­pli­quer à la lettre son jeu fluide et effi­cace. Doté d’un excellent service, doué des deux côtés et très adroit à la volée, le 18e mondial étouffe litté­ra­le­ment Roger qui ne peut que constater les dégâts : 6–3, 7–6(4), 6–0 en 1h50.

Oui, le Maestro a bel et bien pris une bulle sur « son » court et c’est loin d’être un scandale.

Hurkacz remporte sans aucun doute le plus beau match de sa carrière et se qualifie pour sa première demi‐finale en Grand Chelem où il affron­tera le vain­queur du duel entre Berrettini et Auger‐Aliassime.

Le roi est mort, vive le roi !

Instagram
Twitter