AccueilWimbledonIn20cible !

In20cible !

-

Malgré son gigan­tesque palmarès et son expé­rience inéga­lable, Novak Djokovic avait une énorme pres­sion ce dimanche 11 juillet pour rejoindre ses illustres aînés Rafael Nadal et Roger Federer au panthéon du tennis avec 20 titres du Grand Chelem et le numéro 1 mondial l’a fait !

Logiquement extrê­me­ment tendu sur le tout début de cette finale (trois doubles fautes), Nole a offert quelques belles oppor­tu­nités à Berrettini avec notam­ment une balle de break dans le premier jeu du match. Mais l’Italien, visi­ble­ment très stressé lui aussi et bandé à la cuisse gauche, a commis de gros­sières erreurs qui ont permis au numéro 1 mondial de breaker lors du quatrième jeu et de mener jusqu’à 5–3, service à suivre, avant de voir son adver­saire lancer enfin sa finale grâce à une très belle résis­tance à l’échange.

Devenant de plus en plus solide, Matteo arrache un tie‐break qu’il domi­nera face à un numéro 1 mondial assez passif et surement un peu oppressé par le poids de l’histoire. Tout reste à faire dans cette finale qui s’annonce désor­mais palpi­tante. 7–6(4) Berrettini.

Mais Novak Djokovic n’est pas l’un des plus grands joueurs de ce sport pour rien.

Loin de s’affoler après une première manche qu’il aurait pu et même dû remporter après avoir mené 5 jeux à 2, le numéro 1 mondial a consi­dé­ra­ble­ment accé­léré lors de cette deuxième manche en mettant d’entrée la pres­sion sur Berrettini pour lui chiper ses deux premières mises jeu. Mais, comme dans le premier set, le numéro 1 mondial craque légè­re­ment au moment de servir pour le gain du set à 5–2 et passe même à côté de trois balles de manche sur le service de l’Italien à 5–3. Mais il en faut plus pour faire réel­le­ment douter le Serbe qui égalise à un set partout après un jeu de service impec­cable. 6–4 Djokovic.

Sur la lancée de son deuxième set, Novak Djokovic mène désor­mais deux manches à une dans cette finale face à Matteo Berrettini et entre­voit les portes de l’Histoire. En brea­kant sur sa première occa­sion lors du troi­sième jeu, le numéro 1 mondial envoie un message clair à son adver­saire. Mais, un peu friable, Nole donne deux oppor­tu­nités à l’Italien de revenir à hauteur. Remarquablement sauvées par le Serbe. Beaucoup plus solide que lors des deux premières manches, Djokovic fait cette fois la course en tête et il sera très diffi­cile d’aller le cher­cher. 6–4 Djokovic.

De plus en plus solide au fur et à mesure de la rencontre, Nole continue d’ap­puyer sur l’ac­cé­lé­ra­teur et fait très mal à l’Italien sur quelques points de très grandes qualités comme sur celui remporté au filet alors qu’il était mené 15–30 sur son service lors du cinquième jeu. Novak Djokovic est un monstre lorsque les points comptent double et il l’a une nouvelle fois prouvé sur cette finale qui était pour­tant bien mal partie.

Novak Djokovic remporte donc son 6e Wimbledon (6–7(4), 6–4, 6–4, 6–3 en 3h25) et surtout son 20e titre du Grand Chelem, rejoi­gnant Rafa et Roger tout en haut de la montagne des titans de ce sport. 

EXTRAORDINAIRE ! NOLE EST IMMENSE !

Instagram
Twitter