AccueilWimbledonLes favo­rites sont là, les Françaises un peu moins

Les favorites sont là, les Françaises un peu moins

-

Le deuxième jour du tournoi de Wimbledon a vu la logique être respectée du côté des femmes. Maria Sharapova, Venus Williams et Jelena Jankovic se sont impo­sées sans problème. Chez les Françaises, le bilan est beau­coup plus mitigé.

Pour son entrée en lice, la tenante du titre Venus Williams a eu un petit peu de mal à entrer dans son match face à la Britannique Naomi Cavaday (7–6, 6–1). L’Américaine a commis quelques 12 fautes directes dans la première manche, lais­sant même un jeu de service à son adver­saire. Le deuxième set n’a lui posé aucun problème à l’aînée des sœurs Williams. Au prochain tour, elle affron­tera une autre Britannique, Anne Keothavong, 92ème joueuse mondiale.

Dans la même partie de tableau, Maria Sharapova n’a pas tremblé face la Française Stéphanie Foretz. Victoire facile en deux sets pour la numéro 3 mondiale : 6–1, 6–4. Au second tour, la Russe retrou­vera sa compa­triote Alla Kudryavtseva qui dispute actuel­le­ment le deuxième Wimbledon de sa carrière.

Autre favo­rite pour le titre, la tête de série numéro 2, Jelena Jankovic s’est aisé­ment imposée face à Olga Savchuk (6–3, 6–2). La numéro 2 mondiale affron­tera au prochain tour l’Espagnole Carla Suarez Navarro.

Dinara Safina, fina­liste du dernier Roland‐Garros, a elle aussi dominé son premier match face à la Taïwanaise Yung‐Jan Chan. Elle affron­tera au prochain tour Su‐Wei Hsieh, tombeuse de Stéphanie Cohen‐Aloro au tour précédent.

Côté Française le bilan est plus que mitigé. Si Emilie Loit a réussi à se défaire de Lucie Safarova pour accéder au deuxième tour des Internationaux de Grande Bretagne, Aravane Rezaï et Stéphanie Cohen‐Aloro ont elles chuté d’en­trée, respec­ti­ve­ment devant l’Argentine Gisela Dulko (1–6, 6–0, 6–2), et la Thaïlandaise Su‐Wei Hsieh (6–3, 6–2). Stéphanie Foretz n’a elle pas créé l’ex­ploit de battre Maria Sharapova. 

Demain, Amélie Mauresmo et Marion Bartoli seront en piste, tout comme Nathalie Dechy, opposée à la numéro 1 mondiale Ana Ivanovic.

Instagram
Twitter