AccueilWimbledonLondon Calling : Murray se fait peur, Tsonga dos au mur

London Calling : Murray se fait peur, Tsonga dos au mur

-

Tous les soirs de la quin­zaine londo­nienne, la Rédaction vous concoc­tera un réca­pi­tu­latif des événe­ments de la journée du côté de SW19.

Les résul­tats de la journée de vendredi

Les résul­tats des Tricolores

Les faits du jour…

28 sets consé­cu­tifs remportés depuis Roland Garros. Voici la série qu’en­tre­tient Rafael Nadal depuis son arrivée au All England Club. Et Karen Khachanov n’est pas parvenu à l’enrayer puisqu’il a été battu en trois sets. Le Majorquin affron­tera Gilles Muller, véri­table spécia­liste du jeu sur gazon en prati­quant service‐volée. Sans faire de bruit, Marin Cilic pour­suit serei­ne­ment son parcours après son succès sur Steve Johnson. Très à l’aise sur le gazon londo­nien, le Croate sera très diffi­cile à sortir. En revanche l’aventure s’arrête au troi­sième tour pour Kei Nishikori, stoppé par Roberto Bautista Agut. Kevin Anderson confirme son renou­veau en se quali­fiant pour les huitièmes de finale après sa victoire solide sur Ruben Bemelmans (7–6(3), 6–4, 7–6(3)).

Andy Murray a connu une grosse frayeur face à Fabio Fognini. Mené 5–2 au quatrième set, il a écarté cinq balles d’égalisation à deux manches partout avant d’enchaîner cinq jeux de rang pour rejoindre les huitièmes de finale. Jo‐Wilfried Tsonga n’y est pas encore. Comme à Roland Garros lors de son entrée en lice face à Renzo Olivo, le Tricolore a vu sa rencontre inter­rompue par la nuit. Une situa­tion simi­laire à celle de la Porte d’Auteuil car il devra revenir sur le court pour ne pas perdre. Mené 5–6 par Sam Querrey au cinquième et dernier acte d’un troi­sième tour cris­pant, le Manceau a préféré demander l’interruption de la partie. La nuit s’annonce stressante.

Dans le tableau féminin, Victoria Azarenka est de retour au premier plan. Pour son premier Grand Chelem en tant que maman, l’ancienne numéro 1 mondiale dispu­tera les huitièmes de finale dans ce qui sera l’un des chocs à suivre face à Simona Halep. La bonne nouvelle est venue de Caroline Garcia. Après son quart de finale à Roland Garros, la Lyonnaise dispu­tera les huitièmes de finale à Wimbledon avec un rendez‐vous attendu par tout un Royaume face à Johanna Konta.

La perf’ du jour…

Souvent décrié pour ses écarts de conduite, Benoit Paire est en train de faire taire les mauvaises langues. Et surtout, il prouve sur le terrain, aussi bien par son jeu que par son atti­tude, qu’il a changé. L’Avignonnais a livré une copie parfaite pour dompter Jerzy Janowicz en trois petits sets (6–2, 7–6(3), 6–3). Le Tricolore l’a même écœuré en réali­sant un véri­table récital sur les amor­ties. Quand le protégé de Thierry Champion joue à ce niveau et avec une telle concen­tra­tion, c’est un véri­table régal.

La décla du jour…

Après sa nouvelle victoire en trois sets, Rafael Nadal s’est exprimé sur Gilles Muller qui l’at­tend en huitièmes de finale (propos relayés par L’Équipe) : « Je me méfie beau­coup de Gilles Muller au prochain tour car il fait partie des plus forts sur gazon. »

Le point du jour…

Battu en trois sets par Rafael Nadal (6–1, 6–4, 7–6(3)), Karen Khachanov a réussi un lob tota­le­ment improbable !

L’insolite du jour…

Pendant deux sets, Rafael Nadal réali­sait une démons­tra­tion face à Karen Khachanov. Trop fort pour le Russe, l’Espagnol a même endormi certains spec­ta­teurs du Centre Court londonien…

Article précédentGrosse frayeur pour Murray
Article suivantLe programme de samedi