Accueil Wimbledon Mahut ne méritait pas ça

Mahut ne méritait pas ça

-

Cette semaine, Nicolas Mahut va tenter de se qualifier pour Wimbledon. On peut légitimement penser qu’il aurait mérité d’obtenir une wild-card pour le grand tableau, notamment pour son parcours au Queen’s battu en quart de finale par Gilles Simon mais aussi pour ce qu’il symbolise sur l’herbe londonienne. Au final, avec l’annonce faite par Pierre-Hugues Herbert, il se souviendra longtemps de cette semaine de fin juin 2019 où certaines certitudes se sont transformées en désillusions.

L’Angevin est un garçon calme, posé et respectueux, qui tout le long de sa carrière, a prouvé qu’il faisait passer l’idée du collectif avant sa « pomme », qu’il respectait aussi avec rigueur les institutions. Tout le monde se souvient de ses larmes lorsque Yannick Noah décida de se passer de ses services lors de la finale France-Belgique à la surprise générale, et les passionnés ont gravé dans leur mémoire son attitude irréprochable lors ce duel héroïque face à John Isner terminé après un score irréel (68-70).

Il faut croire que cela ne paye pas car à la grande surprise de tous les spécialistes, c’est par exemple Micha Zverev, inexistant cette année, qui a bénéficié du fameux sésame pour le grand tableau. Le Tricolore s’y attendait un peu après sa défaite face à Simon : « Les organisateurs ont attendu pour délivrer les dernières wild-cards, au final, cela va donc se jouer à quelques points. » On l’a compris, au lieu de s’apitoyer sur son sort, Nicolas Mahut a choisi de positiver comme le confirme son dernier tweet (voir ci-dessous). En début d’après midi, il sera sur le court 11 face à un certain John-Patrick Smith, âgé de 30 ans, qui pointe à la 225ème place et dont le meilleur classement de sa carrière a été 108e. C’est le premier tour des qualifications où il a reçu une invitation. On a envie de dire que c’était la moindre des choses.

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook