AccueilWimbledon"Merci Monsieur Federer"

« Merci Monsieur Federer »

-

Comme nous, comme toutes les personnes qui ont vu ce match, vous êtes sous le charme de la perfor­mance extra­or­di­naire de Roger Federer face à Andy Murray. À 33 ans, le Suisse a peut‐être livré son meilleur et plus beau récital. Comme on en a parfois l’ha­bi­tude, on vous donne la parole en réali­sa­tion une sélec­tion de vos commen­taires depuis la fin de la rencontre. On en profite pour vous remer­cier très chaleu­reu­se­ment de votre présence quoti­dienne ! Et on vous souhaite à toutes et à tous de belles finales !

Zwog :

« Federer fait vrai­ment plaisir. Aérien dans l’en­semble (heureu­se­ment qu’il remporte le second set ceci dit), un service atomique, un dépla­ce­ment qu’il n’avait plus depuis long­temps, un revers flexible, une envie… On sent qu’il veut son Grand Chelem et que sa prépa­ra­tion donne son plein poten­tiel sur cette quin­zaine. Se présente donc un remake de la finale de l’année dernière qui m’avait, à titre personnel, carré­ment comblée. J’espère un résultat diffé­rent, mais au regard des deux pres­ta­tions d’au­jourd’hui, on est parti pour un match démen­tiel dimanche. J’aime le tennis ! »

Wimbledon :

« Un match qui restera dans les anales. Un joueur de 33 ans donne une lecon tennistique ! »

Fox :

« Mon Dieu, le niveau de dingue de Federer sur ce match, au service, en retour et dans les échanges. Et pour­tant Murray a tout fait pour écœuré le Suisse. Match parfait de Federer, aucune baisse d’in­ten­sité, incroyable au service durant tout le match. Quelle démons­tra­tion, sans doute son meilleur match depuis…RG 2011 peut être. »

Rafael Nadal :

« Si Federer garde ce niveau, il mérite large­ment de gagner son 18eme. Je ne sais pas si vous vous rendez compte que faire 56 coups gagnants pour 11 fautes en trois sets avec un jeu ultra offensif et de longs échanges, un adver­saire pas mauvais du tout, c’est tout bonne­ment ahuris­sant ! Franchement fan ou pas fan, si on connaît un minimum le tennis et que l’on sait l’ap­pré­cier, c’est magique, et j’ai du mal a voir quel­qu’un ne pas aimer. »

Tartopom :

« Un des plus beaux matches de tennis que je n’ai jamais vu ! Ahurissant, incroyable, fou : le niveau était ex‐ce‐ptio‐nnel ! Un match culte ! Je ne pense pas que le niveau de la finale sera aussi élevé, mais si Federer est aussi bon qu’au­jourd’hui, il a une bonne chance de gagner. »

Lik’tennis :

« Nouveau sur ce site, je lis depuis plusieurs mois des commen­taires.… Sincèrement, après la parti­tion du Mozart du tennis, j’ai peine à croire que ce lieu anime des fans du jeu… Ce que Federer a présenté ce jour, avec son âge et son passé, dépasse simple­ment tout ce que j’ai vu au tennis… J’ai 53 ans et ce type, qui fut confronté a Sampras, Agassi, Safin et j’en passe, continue de nous régaler… Qui sait jouer son tennis chez les jeunes loups, personne… Marre de voir des bour­rins qui tapent comme des sourds, moi j’aime le tennis de l’ar­tiste, celui qui fait rêver… Merci Monsieur Federer… Et je dis déjà (pour les amou­reux de ce jeu) quel triste jour pour ce sport quand il se reti­rera définitivement… »

Federentieva :

« Je me joins aux autres foru­meurs pour souli­gner le niveau incroyable de Roger ainsi que la qualité géné­rale du match. Je mets cette victoire parmi les plus belles de la carrière du Suisse, au niveau des succès sur Djokovic à Roland‐Garros 2011 et l’US 2009, Rafael Nadal au Masters 2011, Murray à Wimbledon 2012… Quel que soit le résultat de la finale, je suis déjà comblé : les 10 finales à Wimbledon suffisent large­ment à mon bonheur. »

Anti‐dope

« Niveau de jeu excep­tionnel et une soli­dité mentale à souli­gner. La perte des balles de break n’a eu aucun effet et il est reparti tout de suite à l’at­taque. Ça m’a bluffé. Espérons qu’il gardera ce niveau en finale. Et dire que je n’y croyais pas. Une mention égale­ment pour Murray qui était très bon et très costaud menta­le­ment et qui aurait aussi mérité d’aller en finale. Dommage que ces deux là se soient rencon­trés à ce stade du tournoi. »

Tonybiigood

« Battre Djokovic à bientôt 34 ans lors d’une année où le numéro 1 mondiale écrase (quasi­ment) tout le monde… Ça n’a pas de prix ! Je m’emballe peut être, mais je pense que la perfor­mance serait assez hors norme… »