AccueilWimbledonMerci Richie !

Merci Richie !

-

Exceptionnel Richard Gasquet ! Mené deux sets à un par Stan Wawrinka, Richie a complè­te­ment inversé la tendance pour s’imposer au terme d’un combat tout aussi mons­trueux que magni­fique ! Le Biterrois l’emporte 6–4 4–6 3–6 6–4 11–9 après 3h28 de jeu ! Tout simple­ment superbe ! Merci messieurs pour ce spec­tacle mais que cette quali­fi­ca­tion fait plaisir pour notre Richie national !

Fantastique, magique, stupé­fiant, sublime… Les quali­fi­ca­tifs ne manquent pas. Pendant 3h28 de jeu, on a eu peur, on a vibré, on a stressé, mais on s’est régalé ! Richard Gasquet a éliminé Stan Wawrinka en quarts de finale de Wimbledon en cinq manches, 6–4 4–6 3–6 6–4 11–9 ! Si Richie est sorti vain­queur de ce combat, c’est que depuis le début du tournoi il a la bonne atti­tude. Mentalement et physi­que­ment, le protégé de Sébastien Grosjean répond présent. Jamais il n’a lâché. Mené deux sets à un, il n’a pas craqué. Au contraire. Son atti­tude a été abso­lu­ment irré­pro­chable. Regagner sa chaise en trot­ti­nant, sautiller entre les points ou sur les retours du service, tous ces petits détails ont compté et ont fait la différence.

Mentalement et physi­que­ment, Gasquet est au rendez‐vous

Mais que dire de son niveau de jeu. Comme depuis le début de la quin­zaine, le Biterrois produit un tennis agressif qui fait merveille sur gazon. Une volonté qui fait surtout plaisir à voir. Des services‐volées, une capa­cité à varier les zones, les effets avec son slice de revers ont perturbé Stan Wawrinka. Après la perte du premier set, le Vaudois commence peu à peu à rega­gner du terrain pour s’installer dans sa zone de confort pour frapper fort, très fort comme il aime le faire. Mais malgré ce Stan là, Richie n’a pas lâché. Au quatrième set, les deux joueurs tiennent parfai­te­ment leur service. Richie fait la course en tête. Un avan­tage qui lui permet de mettre la pres­sion à 5–4. Le Suisse force un peu plus ses frappes et craque sur une double faute.

Gasquet opte pour un tennis offensif

Le cinquième set est complè­te­ment fou. À l’instar du quatrième, le Frenchie fait la course en tête. Souvent, le numéro 4 mondial a été timide sur les deuxièmes balles du Tricolore avec des retours slicés qui ont terminé dans le filet. À 4–3, on pense que Richie a fait le plus dur. En atti­rant son adver­saire au filet, il le passe en coup droit pour breaker et mener 5–3. Dos au mur, le lauréat de Roland‐Garros a une force mentale excep­tion­nelle. Il le prouve encore. Il revient à 5–5 et fait ce fameux signe sur sa tête, comme du côté de la Porte d’Auteuil. La suite est épique. À 9–9, Richie sauve une occa­sion de break grâce à une très bonne première balle. Et sur une accé­lé­ra­tion magique en coup droit, il reste en tête (10–9). La suite, vous la connaissez. En faisant jouer Stan sur ses retours, il remporte cette magni­fique bataille, la plus belle de ce Wimbledon 2015.

Huit ans après et pour la deuxième fois de sa carrière, Richie dispu­tera une demi‐finale à Wimbledon. Novak Djokovic, facile vain­queur de Marin Cilic, l’attend pour jouer une place en finale. Ce succès est héroïque mais mérité tant Richard est allé cher­cher cette quali­fi­ca­tion. Imaginez, le court 1 criait « Richard, Richard » à l’issue de la rencontre ! Oui en Angleterre, à Londres, les suppor­ters ovation­naient un Frenchie ! Définitivement dingue.

Article précédentGasquet l’a fait !
Article suivantGasquet avec le Big 3