AccueilWimbledonNadal écoeure Murray

Nadal écoeure Murray

-

Dans un match bien plus serré que le score ne le laisse penser, Rafael Nadal n’a même pas daigné laisser un set à Andy Murray. Le numéro un mondial s’im­pose 6–4 7–6 6–4. Il retrou­vera Tomas Berdych pour tenter de remporter Wimbledon pour la deuxième fois.

Pendant long­temps dans ce match, Andy Murray était devant Rafael Nadal en terme de points gagnés, mais il n’a que rare­ment fait la course en tête. Nadal n’a jamais lâché et c’est son sens inouï de la compé­ti­tion qui a fait la différence.

Dans le premier set, c’est Nadal l’op­por­tu­niste qui frappe : le match est très serré, Nadal shoote dans tous les sens mais Murray a du répon­dant. Comme souvent Nadal accé­lère au moment crucial, pousse en retour pour breaker et servir pour le set. 6–4 première manche. Murray parvient à tenir l’échange et à mettre Nadal hors de posi­tion, mais il n’ar­rive pas à conclure dans les moments clé.

Dans le deuxième set, Nadal se montre persé­vé­rant : Murray se crée ses deux premières balles de break à 4–3 mais Nadal écrase l’in­sur­rec­tion. Dans le tie break, Murray réussit son premier retour gagnant mais envoie un coup droit dans le filet, Nadal est de retour mais va offrir la balle de set à murray sur une double, mais l’Espagnol donne tout, atta­quant la deuxième de Murray d’une montée au filet parfai­te­ment maîtrisée qui fait mouche, pour fina­le­ment conlure 8–6.

Puis Nadal va se muer en bour­reau dans le set final. Profitant peut‐être d’une légère décon­trac­tion de Nadal, Murray breake d’en­trée de troi­sième set. On sait que Nadal ne va rien lâcher et courir après son service de retard tout le set, fina­le­ment il débreake à 4–4. C’en est fini de Murray, qui va perdre quatre jeux d’affilée.

Murray pourra se dire qu’il a tout tenté, mais devrait être incon­so­lable tant il a dû se sentir si près si loin toute la rencontre. Nadal a main­te­nant devant lui Tomas Berdych, qui devra jouer sans complexes sa première finale de Grand Chelem, mais quoi qu’il arrive ce sera compliqué. Nadal n’est pas le plus beau à voir jouer dans ce Wimbledon, mais il est incon­tes­ta­ble­ment celui qui ne baisse jamais les bras et dégoûte tous ses adver­saires. Une solu­tion peut‐être pour Berdych, que Murray n’a qu’ef­fleurée dans cette rencontre. Au lieu de cher­cher à gagner aux points comme l’Ecossais l’a souvent fait en s’ins­tal­lant dans des batailles de fond de court tita­nesque, le Tchèque devra viser le KO, tenter des retours gagnants ou des volées, car sinon on voit mal Berdych faire obstacle à Nadal sur sa route vers un huitième tournoi du Grand Chelem.

Article précédentNadal sort Murray
Article suivantSa qualification en images