AccueilWimbledonNadal : "Ma philosophie est qu'il y a deux semaines, j'étais proche...

Nadal : « Ma philosophie est qu’il y a deux semaines, j’étais proche de la retraite. Aujourd’hui, je ne suis plus dans cet état d’esprit »

-

Bousculé lors de ses deux premiers tours à Wimbledon, et notam­ment ce jeudi face au modeste litua­nien Ricardas Berankis, Rafael Nadal a rappelé une notion déter­mi­nante en confé­rence de presse : savoir gagner même en jouant mal. Également inter­rogé sur sa retraite, l’Espagnol a d’abord réagi avec une petite blague avant d’ima­giner ce qu’il pour­rait ressentir lorsque ce jour arrivera.

« Ma philo­so­phie est qu’il y a deux semaines, j’étais proche de la retraite. Aujourd’hui, je ne suis plus dans cet état d’es­prit (rires). Je n’ai jamais eu peur que ce jour arrive. Je suis heureux d’avoir vécu une vie très heureuse en dehors du tennis, même si le tennis a été une partie très impor­tante de ma vie au cours des 30 dernières années. J’ai été heureux en dehors de ça, sans aucun doute. Il y a beau­coup de choses que j’aime faire en dehors du tennis, je ne suis pas inquiet à ce sujet, mais il est clair que lorsque ce jour arri­vera, je vivrai un chan­ge­ment. Dans cette vie, tout chan­ge­ment néces­site un temps d’adap­ta­tion. Il est normal que l’on parle de la retraite des grands spor­tifs, car ils ont été au sommet pendant long­temps, surtout dans des sports très popu­laires qui font partie de la vie des gens. »