Accueil Wimbledon Pouille : « A la dif­fé­rence de cer­tains, je n’é­tale pas ma vie privée »

Pouille : « A la différence de certains, je n’étale pas ma vie privée »

-

Dans un entre­tien accor­dé à nos confrères de l’Equipe, on pen­sait trou­ver toutes les rai­sons du pas­sage à vide du tri­co­lore. Au lieu de cela, on a presque un entre­tien phi­lo­so­phique où le cham­pion tri­co­lore a visi­ble­ment pas envie de tout nous dire. Extraits.

Le bilan de sa saison
L’année à bien com­men­cé, puis je suis tom­bé malade (une grippe en Février) et ça ne m’a pas aidé. On pen­sait pas que ça pren­drait autant de temps pour retrou­ver la forme et l’éner­gie. Je me suis embar­qué dans une spi­rale néga­tive. Ca a été très com­pli­qué en Février, mars, avril. Depuis mai, ça va mieux. Il a eu la mala­die et des pro­blèmes per­son­nels. A la dif­fé­rence des cer­tains, je n’é­tale pas ma vie privée

Sur une pos­sible baisse de motivation
Je n’ai pas eu une baisse d’en­vie. Le pus dur était de res­ter posi­tif, d’ac­cep­ter de rater, de ne pas être bon tous les jours. C’est com­pli­qué de se dire : « Le tra­vail va payer, fais‐le et si tu n’y arrives pas tout de suite, ce n’est pas grave, ça va pas­ser à un moment. La véri­té, c’est le che­min. C’est tous les jours »

La véri­té, ce sera déjà son pre­mier tour face à un cer­tain Richard Gasquet.

Instagram
Twitter