AccueilWimbledonRoger et Djoko, plus tran­quille que Rafa et Andy ?

Roger et Djoko, plus tranquille que Rafa et Andy ?

-

Le tirage au sort de Wimbledon effectué, l’heure est aux prédic­tions et analyses. Les quatre premiers joueurs mondiaux sont logi­que­ment divisés à deux sur chaque moitié de tableau. Deux moitiés qui ne semblent pas équi­ta­ble­ment rele­vées. D’un coté, Rafael Nadal et Andy Murray auront fort à faire, tandis que la route devrait être plus simple pour Roger Federer et Novak Djokovic.

Le tirage au sort de Wimbledon, ce matin, laisse proba­ble­ment un gout amer à Rafael Nadal et Andy Murray. Les deux joueurs nour­rissent de grandes ambi­tions dans ce tournoi : pour Rafa, sa couronne et sa place de numéro un mondial sont en jeu tandis qu’Andy a les espoirs de toute la Grande Bretagne placés en lui. Mais le parcours des deux joueurs est pavé d’embûches. Après un premier match facile pour le Majorquin, contre Michael Russell, il retrou­ve­rait Milos Raonic et son gros service, au troi­sième tour. Les huitièmes de finale pour­raient offrir Juan Martin Del Potro ou Gilles Simon à Rafa, qui, en cas de victoire, dispu­te­rait un remake de la finale 2010 contre Tomas Berdych, en quarts. Du coté d’Andy, pas de quoi se réjouir non plus. Comme l’Espagnol, le Britannique dispute un premier tour sans réel danger, face à Daniel Gimeno‐Traver. Mais le parcours se complique avec un probable match contre Marin Cilic au troi­sième tour et Richard Gasquet en huitièmes, deux clients solides. Le quart de finale serait aussi relevé, contre Andy Roddick ou Gaël Monfils.

Dans l’autre moitié, Roger Federer, bien reposé et qui a fait de Wimbledon l’ob­jectif prin­cipal de sa saison, semble moins en danger que ses comparses. Mikhail Kukushkin ne résis­tera sans doute pas long­temps et un troi­sième tour face à David Nalbandian ne devrait pas poser de problèmes. Mikhail Youzhny, en huitièmes de finale, n’est pas un adver­saire très redouté du Suisse et seul Jo‐Wilfried Tsonga, solide sur gazon cette année, pour­rait inquiéter quelque peu maître Roger. Encore faut‐il que le Manceau passe Alexandr Dolgopolov et David Ferrer. Le Suisse possède, a priori large­ment les moyens pour rejoindre les demi‐finales. Son rival dans cette moitié, Novak Djokovic, peut, en cas de finale, devenir le nouveau numéro un mondial. Un premier tour tran­quille contre Jérémy Chardy pour­rait le lancer. Au troi­sième tour, le Serbe pour­rait croiser Marcos Baghdatis, plus aussi étin­ce­lant que par le passé. En huitièmes de finale, Nole retrou­ve­rait son compa­triote Janko Tipsarevic, en forme sur gazon, mais qui n’a jamais gagné contre le numéro deux mondial. Seul le quart de finale devrait être un plus gros défi pour Novak, contre Robin Söderling ou Jurgen Melzer. 

Roger Federer et Novak Djokovic semblent avoir une partie de tableau plus clémente. Toutefois, ils devront se méfier de chaque adver­saire, au même titre que Rafael Nadal et Andy Murray. Mais, sauf catas­trophe, les quatre compères devraient en découdre en demi‐finales.

Instagram
Twitter