AccueilWimbledonSharapova : "Je regarde toujours de l'avant"

Sharapova : « Je regarde toujours de l’avant »

-

Maria Sharapova est bien entrée dans son tournoi de Wimbledon. Après avoir battu la Britannique Samantha Murray 6–1 6–0, elle a sorti, hier, Timea Bacsinszky 6–1 6–2. En confé­rence de presse, elle revient sur sa forme actuelle et son adver­saire au troi­sième tour, Alison Riske.

Sa prochaine adver­saire, Alison Riske

« On ne s’est pas jouées depuis un moment. La dernière fois, je crois que c’était à Birmingham (en 2010). Son jeu fonc­tionne bien sur gazon. Elle reste très basse sur les jambes, elle frappe très à plat des deux côtés. D’ailleurs, elle a déjà eu de très bons résul­tats sur la surface. Cela va être un beau chal­lenge. Je suis impa­tiente de l’af­fronter ! »

Sa qualité de jeu, par rapport à l’année dernière

« Je n’aime pas comparer mon jeu à ce qu’il était la veille, l’année d’avant, ou dix ans avant. Je regarde toujours de l’avant et j’es­saie toujours de me chal­lenger pour être meilleure que ce que je suis aujourd’hui. »

L’adaptation à la surface

« Le chan­ge­ment de surface se fait très rapi­de­ment et il y a une diffé­rence entre les courts où on s’en­traîne, et ceux de Wimbledon, c’est pour ça que les premiers matches à Wimbledon sont vrai­ment cruciaux. Il y a énor­mé­ment de choses sur lesquelles il faut travailler pour retrouver ses réflexes sur gazon. Ce n’est pas évident, il faut faire en sorte que la tran­si­tion se fasse le plus rapi­de­ment possible. L’herbe, ici, est assez diffé­rente de celle des courts d’en­traî­ne­ment. Ces derniers matches, j’ai juste essayé de me concen­trer sur mes dépla­ce­ments et les repères à prendre. C’est très impor­tant. »

Article précédent
Article suivant